Coronavirus : Emmanuel Macron réunit un nouveau comité de chercheurs pour conseiller l'exécutif

Ce comité, qui sera présidé par Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel de médecine en 2008, "assurera notamment le suivi des études thérapeutiques autorisés en France et les essais engagés sur des traitements à l'étranger".

La Prix Nobel de médecin 2008, Françoise Barré-Sinoussi, le 19 août 2010 à Paris.
La Prix Nobel de médecin 2008, Françoise Barré-Sinoussi, le 19 août 2010 à Paris. (PIERRE VERDY / AFP)

Un nouveau comité contre le coronavirus. Emmanuel Macron réunit, mardi 24 mars, à 17 heures à l'Elysée, le Comité analyse recherche et expertise (CARE). Cette nouvelle instance comprend 12 chercheurs et médecins pour conseiller le gouvernement sur les traitements et les tests contre le coronavirus, a indiqué la présidence. 

Le CARE sera présidé par Francoise Barré-Sinoussi, virologiste à l'Institut Pasteur et à l'Inserm, lauréate du prix Nobel de médecine en 2008 pour son rôle dans la découverte du virus du sida.

>> Suivez les dernières infos sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Le comité "assurera notamment le suivi des études thérapeutiques autorisés en France et les essais engagés sur des traitements à l'étranger". Il "accompagnera la réflexion des autorités sur la doctrine et la capacité à réaliser des tests ainsi que sur l'opportunité de la mise en place d'une stratégie numérique d'identification des personnes ayant été au contact de personnes infectées", explique l'Elysée dans un communiqué. Le gouvernement se fait déjà conseiller par un conseil scientifique, composé de dix experts, pour la gestion de la crise sanitaire. Le Covid-19 a fait 860 morts en France depuis le début de l'épidémie, dont cinq médecins. Plus de 2 000 patients étaient lundi soir en réanimation, selon un dernier bilan.

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Eclairage. Quatre questions sur la chloroquine, présentée par le professeur Raoult comme la meilleure arme contre le coronavirus

•Synthèse. Plus on est exposé, plus on risque de développer une forme sévère du Covid-19 ? Il est trop tôt pour l'affirmer

• Infographies. Cas confirmés, mortalité, localisation... L'évolution de l'épidémie en France et en Europe

• Témoignages. "Un déchirement de vivre cet instant à distance" : face au confinement, les funérailles et le deuil chamboulés

• Vidéo. Les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation