Coronavirus : l’Italie ne parvient pas à endiguer l’épidémie

Depuis le jeudi 19 mars, l’Italie dépasse le triste record de la Chine : 420 morts supplémentaires en seulement 24 heures. Plus de 3 400 décès au total.

Y a-t-il un sentiment d’impuissance en Italie ? "En partie oui, bien sûr, parce que ces chiffres sont très mauvais. Le gouvernement se réunit ce jeudi 19 mars au soir. Il va annoncer d’ores et déjà une prolongation du confinement, qui sera prolongé au minimum jusqu’au 2 mai. On sait déjà que les écoles italiennes n’ouvriront pas jusqu’au 2 mai prochain", explique Alban Mikoczy, en direct de Rome.

Le pic de l’épidémie attendu bientôt

"Une petite note d’espoir, c’est que le pic de l’épidémie est attendu ici au début de la semaine prochaine. Après en principe, les mesures de confinement vont commencer à faire sentir leurs effets. Il y aurait un peu moins de malade, un, peu moins de gens dans les hôpitaux, et sans doute un peu moins de décès", précise le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les pompes funèbres transportent le cercueil d\'une personne décédée du coronavirus, à Bergame, en Italie, le 16 mars 2020. 
Les pompes funèbres transportent le cercueil d'une personne décédée du coronavirus, à Bergame, en Italie, le 16 mars 2020.  (PIERO CRUCIATTI / AFP)