Coronavirus : l’État français sort l’artillerie lourde pour aider les TPE et PME

Les entreprises sont à l’arrêt à cause de la pandémie de coronavirus. Les petits entrepreneurs seront éligibles au fonds de solidarité dès avril.

franceinfo

À cause du coronavirus, les entreprises sont sans recette, mais elles ont des dépenses. Afin qu’elles puissent survivre, des mesures d’urgence ont été votées, comme le report ou l’annulation des charges sociales à l’Urssaf. Les entreprises en difficulté doivent en faire la demande. Même disposition avec les impôts.

Une aide immédiate de 1 500 euros aux TPE

La priorité est de donner de la trésorerie aux entreprises avec des prêts garantis par l’État pour 300 milliards d’euros. Ils sont accessibles auprès des banques habituelles. Pour les indépendants et les très petites entreprises (TPE), l’État a créé un fonds de solidarité. En cas d’arrêt ou de baisse du chiffre d’affaires de 70%, les entreprises peuvent bénéficier d’une aide immédiate de 1 500 euros, voire jusqu’à 3 500 euros. Enfin, certaines factures sont gelées. Il suffit de s’adresser aux fournisseurs d’eau, d’électricité, de gaz ou aux bailleurs pour le loyer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les PME vont être aidées par l\'Etat via les banques pendant l\'épidémie de coronavirus
Les PME vont être aidées par l'Etat via les banques pendant l'épidémie de coronavirus (FRANCEINFO)