Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : les soignants vont pouvoir bénéficier de tests sérologiques

Ces tests seront disponibles pour le personnel soignant "à l'hôpital, en Ehpad, en établissement médico-social" mais "également en ville", a indiqué Olivier Véran.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une biologiste analyse un échantillon dans un centre de dépistage, à Lens (Pas-de-Calais), le 18 mai 2020. (DENIS CHARLET / AFP)

Grande nouveauté pour ceux qui ont été, durant plusieurs semaines, au contact du Covid-19. Les membres du personnel soignant pourront bénéficier "à compter de la semaine prochaine" de tests sérologiques sur prescription médicale, afin de savoir s'ils ont été contaminés ou non par le coronavirus, a annoncé mardi 19 mai le ministre de la Santé, Olivier Véran.

>> Coronavirus : suivez les dernières informations en direct avec franceinfo

"La Haute Autorité de santé m'a transmis une recommandation hier qui me permet d'envisager à compter du début de la semaine prochaine de proposer à tous les soignants de notre pays (...) de bénéficier sur prescription d'un diagnostic sérologique", a déclaré Olivier Véran à l'Assemblée nationale.

Ces tests, qui permettront aux personnes concernées de "connaître leur état d'immunité", seront disponibles pour le personnel soignant "à l'hôpital, en Ehpad, en établissement médico-social" mais "également en ville", a précisé le ministre, interrogé lors des questions au gouvernement. Selon Olivier Véran, cette mesure sera par ailleurs étendue "à tout le personnel qui travaille dans le domaine de l'hébergement d'urgence". Cela permettra de disposer d'"une arme diagnostique supplémentaire", a-t-il insisté.

La fiabilité de ces tests toujours sujette à débat

Les tests sérologiques permettent de savoir si quelqu'un a été en contact avec le coronavirus Sars-CoV-2, en regardant s'il a développé des anticorps. Ils reposent sur des prises de sang. Ils se distinguent des tests virologiques, ou PCR, qui permettent de dire qu'un malade est infecté au moment où on les réalise.

Différents types de tests sérologiques sont actuellement disponibles, dont la fiabilité est jugée inégale par les autorités sanitaires. L'incertitude subsiste par ailleurs sur la protection offerte par la présence d'anticorps face au virus. "Il n'y a actuellement aucune preuve que les personnes qui se sont remises du Covid-19 et qui ont des anticorps soient prémunies contre une seconde infection", a ainsi averti l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.