Coronavirus : les premiers essais avec le tocilizumab sont prometteurs, affirme l'AP-HP

Ce médicament, habituellement utilisé en rhumatologie, est au coeur d'une étude menée sur des patients. Il pourrait permettre de limiter les entrées en réanimation.

L\'entrée des locaux de l\'AP-HP, à Paris, le 18 mai 2018.
L'entrée des locaux de l'AP-HP, à Paris, le 18 mai 2018. (MAXPPP)

Des débuts encourageants. C'est ainsi que les médecins de l'Assistance publique- Hôpitaux de Paris jugent les premiers résultats de l'étude menée actuellement avec le tocilizumab. Ce médicament, habituellement utilisé en rhumatologie, "améliore significativement le pronostic des patients avec pneumonie Covid moyenne ou sévère", affirme l'APHP dans un communiqué publié lundi 27 avril.  

>> Coronavirus : retrouvez les dernières informations dans notre direct

L'essai a été réalisé sur 129 patients hospitalisés en raison d'une infection moyenne ou sévère au coronavirus, "mais ne nécessitant pas de réanimation au moment de l'admission", précise le communiqué. Parmi eux, 65 ont reçu un traitement habituel accompagné de tocilizumab et les 64 autres n'ont bénéficié que du traitement habituel.

De nouveaux essais vont être menés

Parmi les malades, les médecins ont analysé ceux qui avait "besoin de ventilation (mécanique ou non invasive)". Ils ont aussi compté le le nombre de décès survenus dans les quatorze jours suivant l’étude. Qu'ont-ils remarqué ? Que ce "critère de jugement principal a été atteint chez une proportion significativement plus faible de patients" traités au tocilizumab.

Les résultats de cet essai vont désormais être soumis pour publication dans un journal à comité de lecture. "Ces résultats devraient être confirmés de manière indépendante par des essais supplémentaires", explique le communiqué.