Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : les ministres néo-zélandais baissent leur salaire de 20% par solidarité durant la pandémie

Le gouvernement néo-zélandais a ordonné un confinement général de quatre semaines pour freiner la progression du Covid-19.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, à Wellington, le 16 décembre 2019. (MARTY MELVILLE / AFP)

"C'est une façon de reconnaître l'impact actuel pour de nombreux Néo-Zélandais." La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a annoncé mercredi 15 avril que les membres de son gouvernement et elle-même ont décidé de baisser leur salaire de 20% sur six mois, par solidarité avec leurs compatriotes touchés par les répercussions économiques de l'épidémie de Covid-19.

La dirigeante travailliste touche environ 470 000 dollars néo-zélandais (260 000 euros) par an, ce qui implique que ce geste lui coûtera environ de 47 000 dollars néo-zélandais. 

Les plus hauts fonctionnaires du pays verraient aussi leur rémunération abaissée, mais pas la majorité des agents de l'Etat. "De nombreux membres du service public sont des travailleurs essentiels, en première ligne, comme les infirmières, les policiers, les professionnels de la santé, a précisé la Première ministre. Nous ne sommes pas en train de faire l'apologie des baisses de salaire." Le gouvernement néo-zélandais a ordonné un confinement général de quatre semaines pour freiner la progression du Covid-19, qui a contaminé plus de 1 000 personnes et fait neuf morts dans ce pays de cinq millions d'habitants. 

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Infographies. Plus de 15 000 morts, le nombre de malades en soins intensifs en baisse... Découvrez l'évolution de l'épidémie en France en quatre cartes animées

• Eclairage. Pourquoi les écoles et les crèches pourraient rouvrir dès le 11 mai ?

• Synthèse. Montant des aides, stratégie de "déconfinement", distribution des masques... Les questions qui restent en suspens après l'allocution de Macron

• Témoignages. "Ça les aide à prendre du recul" : des psychologues vont au-devant des soignants pour qu'ils se confient

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.