Coronavirus : les inégalités sociales et territoriales creusées par la crise sanitaire

Des inégalités qui se voient encore plus sont l'un des effets de la crise sanitaire que nous traversons actuellement. C'est notamment le cas dans le monde du travail.

France 3

Si les Français sont confinés, ils vivent très différemment la situation sur le plan professionnel. "Aujourd'hui, près d'un Français sur deux ne travaille plus du tout. Il y a deux raisons principales à cela : soit ils sont au chômage partiel, soit ils sont arrêtés pour congé maladie ou pour garde d'enfants. Pour l'autre moitié des Français qui continuent à travailler, un quart doit se rendre encore sur son lieu de travail, et le quart restant est en télétravail", rapporte la journaliste Dorothée Lachaud en direct du plateau de France 3.

57% des cadres en télétravail contre 7% des catégories populaires

Le problème : tout le monde ne peut pas faire de télétravail. "Il existe un gros clivage, d'abord géographique, entre Paris et la province. En Île-de-France, 41% de la population est en télétravail contre 11% seulement pour la Normandie par exemple. Il existe une deuxième fracture : la catégorie socio-professionnelle. Les cadres sont 57% à être en télétravail, contre 7% des catégories populaires. Le Covid-19 a donc creusé les inégalités sociales et territoriales", indique la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un salarié en télétravail à Valence (Drôme), le 13 mars 2020.
Un salarié en télétravail à Valence (Drôme), le 13 mars 2020. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)