Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : "Les enseignants sont prêts" pour les cours à distance, mais "on ne fera pas de miracle", prévient le responsable du Snes-FSU

Un certain nombre d'élèves n'ont "pas de connexion internet" ou des ordinateurs "qui ne fonctionnent pas bien", explique Stéphane Audebeau, du syndicat enseignant Snes-FSU.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Une entrée d'école fermée, à Paris, le 14 mars 2020 (illustration). (JOEL SAGET / AFP)

"Les enseignants sont prêts" pour l'enseignement à distance, a assuré lundi 16 mars sur franceinfo Stéphane Audebeau, professeur de sciences économiques et sociales à Sète (Hérault) et responsable du syndicat enseignant Snes-FSU. Mais "on ne fera pas de miracle", a-t-il prévenu.

Tous les établissements scolaires sont fermés cette semaine, dans le but de freiner l'épidémie de coronavirus Covid-19 en France.

>> Coronavirus : suivez les derniers dévoppements en direct

franceinfo : Êtes-vous prêt pour cette semaine un peu particulière qui débute ?

Stéphane Audebeau : Les enseignants sont prêts, on a commencé à se préparer dès ce week-end. Ce premier jour, on va surtout continuer à préparer les documents qu'on va donner à nos élèves. Personnellement, je vais mettre, sur l'espace numérique de travail, des documents classiques, des textes, des documents statistiques, des vidéos. Il y a des questions qui se rapportent à ces documents et je vais demander aux élèves de me renvoyer leurs réponses sur les créneaux horaires de leur emploi du temps classique dans ma discipline. Sachant qu'il va y avoir plein de problèmes…

Quels types de problèmes ?

Des problèmes matériels. Il y a des élèves qui n'ont pas de connexion internet, à peu près 7% dans mon établissement. Il y a des élèves qui n'ont pas d'ordinateurs ou qui ne fonctionnent pas bien. Tout ça, il va falloir le prendre en compte et se mettre en lien avec les élèves qui ne rendent pas le travail. La région met normalement à disposition à tous les élèves. Donc tous les élèves sont censés avoir un ordinateur, mais ces ordinateurs ne fonctionnent pas nécessairement.

En tant qu'enseignant, où allez-vous travailler ? De chez vous ou au sein de votre établissement ?

Tout le week-end, dans l'Éducation nationale, nous avons vécu des choses qui ont été vraiment une source d'inquiétude pour les enseignants, puisque Jean-Michel Blanquer a souvent tenu des propos contradictoires par rapport au Premier ministre. Dans plusieurs de ses messages, il a demandé aux enseignants de rejoindre leurs établissements, alors que le Premier ministre, au même moment, disait de favoriser le travail à distance, limiter la vie sociale. Maintenant, il semblerait qu'on nous demande plutôt de rester chez nous et de faire le travail à distance, ce qui paraît le meilleur moyen d'éviter la propagation du coronavirus.

En tout cas, cette situation ne pourra pas durer éternellement…

Concernant la continuité pédagogique, on ne fera pas de miracle. Effectivement, on est là pour garder le lien avec nos élèves et pour que les élèves gardent ce lien avec l'école. On va essayer d'avancer au niveau du programme et de continuer à préparer nos élèves pour le brevet ou le baccalauréat, mais ce n'est qu'une solution transitoire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.