Coronavirus : les Chinois reprennent timidement une vie normale, mais sous haute surveillance

En Chine, le nombre de personnes contaminées par le coronavirus Covid-19 et enregistrées continue de diminuer alors qu'il ne cesse de croître à travers la planète. Aussi, dans le pays, la vie reprend timidement, malgré les mesures de sécurité draconiennes encore en vigueur.

Une petite fille joue avec son père dans un parc de Pékin, le 14 mars 2020, en Chine.
Une petite fille joue avec son père dans un parc de Pékin, le 14 mars 2020, en Chine. (WANG ZHAO / AFP)

C’était perceptible ce week-end : la vie semble reprendre, quoique timidement, en Chine, alors que l'épidémie de coronavirus semble décroître partout dans le pays. Les Pékinois ont profité du soleil pour sortir de leur confinement : cela faisait des semaines que personne ne voyait plus d’enfants circuler sur leurs trottinettes et jouer dans les parcs de la capitale. À Sanlitun, haut lieu du shopping, les commerces étaient pour la plupart ouverts dimanche, ainsi que les restaurants. 

>> DIRECT. Coronavirus : la situation en France "est très inquiétante" et "se détériore très vite", déclare le directeur général de la Santé

La plupart livrent cependant à domicile et les mesures de sécurité dans les salles de restaurants qui limitent le nombre de clients sont encore en vigueur.

La reprise se fait sous haute surveillance

Si le pic de l’épidémie est officiellement passé, comme l’a annoncé la commission nationale de la santé jeudi dernier,  la reprise se fait sous haute surveillance, la prise de température corporelle est obligatoire pour rentrer dans n’importe quelle petite épicerie, salon de coiffure, ou à la banque. Par ailleurs, des mesures draconiennes visent désormais les voyageurs internationaux : depuis lundi 16 mars, toute personne arrivant à Pékin, chinoise ou étrangère, est confinée dans un centre pour 14 jours à ses frais. Tous les vols internationaux atterrissant dans le second aéroport de la capitale, Daxing, sont désormais déroutés vers l'ancien aéroport de Pékin où chaque arrivée est contrôlée et surveillée.

Très peu d’entreprises ont repris le travail

En dehors de la région du Hubei, d’où est partie l’épidémie, le ministère de l’Industrie estime que 95 % des entreprises et 60 % des PME ont rouvert. À Wuhan, tous les hôpitaux de campagne ont été démontés et l’hôpital central a repris un fonctionnement normal, même si la capitale du Hubei reste toujours sous cloche malgré la visite de Xi Jinping la semaine dernière. Très peu d’entreprises ont repris le travail.