Coronavirus : les chiffres de la mortalité sont-ils fiables ?

Dans chaque pays, le comptage des décès liés au coronavirus est devenu presque quotidien. Samedi 2 mai, plus de 240 000 personnes ont succombé à la maladie, selon un décompte AFP. Mais peut-on vraiment se fier à ces chiffres ?

franceinfo

Le nombre de décès liés au coronavirus serait largement sous-évalué. "Pour bien s'en rendre compte, il suffit de comparer le taux de mortalité de l'année en cours avec celui de l'année précédente sur la même période. En Italie, par exemple, 8 000 décès ont été enregistrés en mars 2019 contre 16 000 en mars 2020, alors que, dans le même temps, le gouvernement annonce un chiffre officiel de morts à cause du coronavirus s'élevant à 4 796", détaille Pauline Forgue, journaliste France Télévisions, samedi 2 mai.

Plusieurs raisons

Obtenir des chiffres fiables semble très difficile. "Il y a plusieurs raisons à cela. La première est le manque de tests, de nombreux pays ne testent pas suffisamment leur population, soit par manque de moyens, soit par volonté politique (...) Deuxième raison : la méthodologie choisie, qui varie en fonction des pays (..) Enfin, dans certains pays totalitaires comme l'Iran, il y a également des pressions pour que les actes de décès ne mentionnent pas le Covid-19", poursuit la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
La nouvelle méthode de comptage permettra notamment de prendre en compte les décès liés au Covid-19 dans des établissements comme les Ehpad (ici, l\'Ehpad de Marchiennes, dans le Nord, le 27 mars 2020).
La nouvelle méthode de comptage permettra notamment de prendre en compte les décès liés au Covid-19 dans des établissements comme les Ehpad (ici, l'Ehpad de Marchiennes, dans le Nord, le 27 mars 2020). (JULIE SEBADELHA / HANS LUCAS / AFP)