Coronavirus : l’épuisement des infirmiers

Porte-parole du syndicat des professionnels infirmiers, Thierry Amouroux alerte dimanche 11 octobre sur franceinfo sur la situation dans laquelle il se trouve avec ses collègues. Entre problèmes techniques et épuisement mental, les infirmiers sont souvent démunis en pleine crise sanitaire.

FRANCEINFO

Les infirmiers sont pour certains au bout du rouleau. Selon l’ordre national des infirmiers, 57% de la profession se considère en situation d’épuisement professionnel, ils étaient 32% avant le début de l’épidémie de coronavirus. "Non seulement nous avons dû affronter l’épidémie, mais également le manque de matériel de protection, le manque de médicaments, le manque de petits matériels comme des pousses seringues électriques et surtout le manque de lits", constate Thierry Amouroux, porte-parole du syndicat des professionnels infirmiers.

"Le gouvernement nous tire dans le dos"

Plusieurs soignants n’ont pas résisté à cette crise sanitaire. Ils ont fait le choix de quitter cet emploi pour se réorienter. Parmi les motifs de départ, une contamination d’un infirmier au coronavirus n’était pas reconnue comme une maladie professionnelle de manière systématique. "Alors que nous, on s’est donnés à fond, on a le gouvernement qui nous tire dans le dos", estime Thierry Amouroux sur franceinfo dimanche 11 octobre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Thierry Amouroux 
Thierry Amouroux  (FRANCEINFO)