Coronavirus : le tocilizumab est "une piste sérieuse" mais "pas suffisamment étayée encore", affirme Olivier Véran

Ce médicament, habituellement utilisé en rhumatologie, est au coeur d'une étude menée par l'AP-HP sur des patients atteints d'une pneumonie moyenne ou sévère.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Olivier Véran, le ministre des Solidarités et de la Santé, le 15 avril 2020 en conférence de presse à l'Elysée. (MICHEL EULER / AFP)

Deux jours après l'annonce par l'AP-HP d'une amélioration significative de l'état de santé de malades graves du Covid-19, ayant une pneumonie moyenne ou sévère, grâce un anti-inflammatoire, le tocilizumab, dans le cadre d'un essai clinique, le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran a estimé, mercredi 29 avril sur franceinfo, que "c'est une piste qui est intéressante, sérieuse", mais "pas suffisamment étayée encore pour pouvoir crier cocorico et considérer que nous aurions un traitement pleinement efficace."

>> Coronavirus : suivez l'évolution de l'épidémie dans notre direct

"Je prends cela comme un signe d'espoir", s'est réjoui le ministre tout en restant prudent : "Attention, parce que vous savez, je suis comme les Français, quand on me dit qu'un médicament fonctionne je me dis super, on a enfin quelque chose qui marche. [Mais ] j'ai déjà été plusieurs fois déçu par les études lorsqu'elles étaient complètes et sur un nombre de malades suffisant". Seulement 129 patients participent à cet essai clinique de l'AP-HP.

Je peux vous dire que nous poussons cette étude au maximum.

Olivier Véran

à franceinfo

"J'ai demandé à des comités de relecture scientifique de vérifier que toutes ces données nous permettaient de poursuivre dans la bonne direction", a assuré Olivier Véran, rappelant qu'il y a "plus de 2 000 Français dans des essais cliniques conduits dans les hôpitaux et en médecine de ville sur plein de traitements différents et jusqu'ici, nous n'avons pas eu le moindre résultat porteur d'espoir sur des traitements efficaces."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.