Coronavirus : le spectre de la famine en Inde

En Inde, la famine menace. Le confinement a été prolongé jusqu'à fin mai : l'activité économique reprend peu à peu mais de nombreuses familles sont plongées dans la misère alors que de nombreuses récoltes agricoles ont été perdues.

Depuis le début de l'année, les récoltes ont été excellentes en Inde : bien meilleures que prévu pour les céréales et pour les fruits et les légumes. Malgré cela, Ramesh Penghal est au bord de la faillite. Cet agriculteur dirige une grande exploitation agricole à quatre heures de route de la capitale, New Delhi. Il montre aux journalistes ce que sont devenues ses tomates à cause du confinement du pays : un tas de légumes prêt à être jeté.

Jusqu’à 70 tonnes de produits perdus

“Nous avons jeté 60 à 70 tonnes de tomates car nous ne pouvions plus les vendre au marché”, déplore l’agriculteur. “C’est la même chose partout : la situation est catastrophique, je n’ai jamais connu une année celle-ci”, poursuit-il. Ramesh Penghal a même décidé de raser ses champs car la récolte lui coûterait trop d’argent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Contrôle policier dans une rue de New Delhi le 25 mars 2020, premier jour du couvre-feu décrété par le gouvernement
Contrôle policier dans une rue de New Delhi le 25 mars 2020, premier jour du couvre-feu décrété par le gouvernement (JEWEL SAMAD / AFP)