Coronavirus : le rôle des maires dans le déconfinement

L'école est un élément clé du déconfinement partout en France. Les communes vont devoir trouver des solutions. Christophe Bouillon, député PS de Seine-Maritime et président de l'association des maires de petites villes de France, est l'invité du 23h de franceinfo lundi 20 avril pour en parler.

Au premier jour du déconfinement le 11 mai, les petites villes seront-elles prêtes ? Pour Christophe Bouillon, président de l'association des maires de petites villes de France, "le déconfinement est dans 20 jours et à l'heure actuelle, les maires réclament de la clarté : de la clarté sur les masques, sur les écoles, sur les tests et sur l'ouverture des magasins locaux". Sur la question des écoles, le député PS appuie : "C'est difficile de préparer concrètement une rentrée un peu particulière quand vous ne savez pas quels seront les effectifs par classe".

"Parfois c'est mission impossible"

A savoir si les choix du gouvernement sont plus sanitaires que pratiques, Christophe Bouillon explique : "Sanitaires, c'est l'enjeu principal, mais il y a aussi des raisons économiques, il ne faut pas les oublier. En même temps, les maires ont toujours su répondre, on l'a vu ces derniers jours, mais là c'est parfois mission impossible. Toutes les communes ne sont pas identiques et ne disposent pas des mêmes services. Et puis une question arrive très vite, qui va payer ?", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Christophe Bouillon
Christophe Bouillon (FRANCEINFO)