Coronavirus : le Puy du Fou obtient une dérogation qui fait jaser

Le Puy du Fou suscite de nouveau la polémique car le parc a obtenu une dérogation pour dépasser la jauge maximum des 5 000 spectateurs. Certains, dans le monde du sport ou de la culture, crient à l’injustice.

FRANCEINFO

Près de 9 000 spectateurs occuperont les gradins samedi 15 août pour assister à une représentation unique du spectacle nocturne du Puy du Fou alors que les rassemblements de plus de 5 000 personnes sont interdits jusqu'au 31 octobre. Le préfet de Vendée justifie cette dérogation par une circulation du virus en retrait dans la région et les précautions prises, notamment en terme de distanciation.

Pas de dérogation pour les matchs de foot

Sur 12 000 places, seules 9 000 seront occupées par trois groupes de 3 000 spectateurs séparés par du plexiglas. Mais cette dérogation suscite la consternation de tous ceux qui ont dû annuler des évènements culturels ou sportifs cet été, par exemple l'organisateur du festival de musique des Vieilles Charrues. Le club de football des Girondins de Bordeaux s'étonne aussi de ne pas avoir obtenu la même dérogation. Même incompréhension à Angers (Maine-et-Loire) chez les supporters de la rencontre de Ligue 1 Angers-Saint-Étienne. Le Puy du Fou n’a pas souhaité s’exprimer. Fin juillet, il avait accueilli 12 000 spectateurs sans autorisation.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Cinéscénie, spectacle nocturne du Puy du Fou, aux Epesses (Vendée), le 29 juillet 2020.
La Cinéscénie, spectacle nocturne du Puy du Fou, aux Epesses (Vendée), le 29 juillet 2020. (PHILIPPE ROY / AFP)