Dérogation accordée au Puy du Fou, en Vendée : "Il faut concilier impératif économique et impératif sanitaire", plaide une députée

La préfecture a accordé au Puy-du-Fou la possibilité d'accueillir 9 000 personnes pour la Cinéscénie de samedi soir alors que les rassemblements de plus de 5 000 personnes sont interdits. La députée de la 4ème circonscription de la Vendée Martine Leguille-Balloy défend la décision préfectorale. 

Martine Leguille-Balloy, députée LREM de la 4ème circonscription de la Vendée.
Martine Leguille-Balloy, députée LREM de la 4ème circonscription de la Vendée. (LEON TANGUY / MAXPPP)

"Il faut concilier impératif économique et impératif sanitaire", plaide samedi 15 août sur franceinfo Martine Leguille-Balloy, députée LREM de la 4ème circonscription de la Vendée, alors que la polémique enfle autour d'un arrêté préfectoral autorisant le Puy du Fou à accueillir jusqu'à 9 000 personnes pour son spectacle nocturne, la Cinéscénie, samedi soir. En temps normal, les rassemblements de plus de 5 000 personnes sont interdits jusqu'au 30 octobre.

Philippe de Villiers au centre de l'attention

"Le préfet est quelqu'un de responsable. Je n'aurais pas l'audace de dire qu'il a pris cette décision sans venir au Puy du Fou, sans venir constater si les mesures barrières, si le protocole sanitaire, étaient bien pris en compte. Les élus, toutes tendances confondues, étaient pour la réouverture des parcs en Vendée, parce que même si on ne partage pas les idées de Philippe de Villiers, et je pense que la polémique vient aussi du fait que ce soit lui à la tête de ce parc, il faut constater une chose : on peut leur faire confiance au niveau sécurité, au niveau sanitaire", affirme la députée. "C'est vrai que Philippe de Villiers focalise un peu l'attention sur lui, il l'a toujours fait, et c'est vrai qu'au moment où il était question de rouvrir les parcs, on a eu l'impression qu'il y a eu une dérogation."

Le Puy du Fou a rouvert en même temps que tous les autres parcs. Ce sont des polémiques un peu catalysées sur la personne de Philippe de Villiers"Martine Leguille-Balloy députée LREMà franceinfo

"Le Puy du Fou va faire le nécessaire"

"Aujourd'hui, on en est à concilier impératif économique et impératif sanitaire. Quand on sait ce que représente le Puy du Fou par rapport à notre département, il faut concilier les deux. Il y a une attraction assez importante pour le Puy du Fou, en plus nous sommes dans un département extrêmement touristique. Les gens font le choix de venir au Puy du Fou. J'espère que derrière, les gens vont faire le choix de respecter les mesures barrières."

"Le Puy du Fou va faire le nécessaire pour que le protocole soit respecté. Après, on est en période de vacances, quand on voit les plages sur notre littoral, ou d'autres événements, initialement les gens respectent les mesures barrière, après c'est une question de civisme. Il faut qu'on leur donne les moyens de respecter les choses, après à eux de les respecter", clame-t-elle.