Coronavirus : "Le déconfinement n'est pas pour demain" en France, prévient Edouard Philippe

Le Premier ministre répondait à une question d'un député à l'Assemblée nationale.

Le Premier ministre Edouard Philippe, à l\'Assemblée nationale, le 7 avril 2020.
Le Premier ministre Edouard Philippe, à l'Assemblée nationale, le 7 avril 2020. (ALAIN JOCARD / AFP)

A ce jour, les Français sont priés de rester chez eux jusqu'au 15 avril. Pour autant, ce n'est pas encore tout de suite qu'ils pourront de nouveau se déplacer librement.  Interrogé par les députés à l'Assemblée nationale, mardi 7 avril, Edouard Philippe a préféré prévenir en disant que le déconfinement n'était "pas pour demain". Et que les restrictions allaient donc "durer", au-delà des quatre semaines.

>> Coronavirus : suivez en direct les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19

"Aujourd'hui, a expliqué le chef du gouvernement, l'impératif c'est de faire en sorte que le confinement fonctionne, que le virus circule suffisamment lentement pour que le nombre de cas sévères qui justifie l'admission dans les services de réanimation ne soit pas supérieur à la capacité globale de notre système hospitalier".

Les questions liées au déconfinement "demain ou après-demain sont compliquées, parce que pour beaucoup d'entre elles, elles tiennent à des éléments, des réponses dont nous ne disposons pas encore", a-t-il encore précisé. "C'est la raison pour laquelle nous nous préparons. Se préparer ça ne veut pas dire que c'est prêt. C'est travailler techniquement, scientifiquement, logistiquement pour être prêt le moment venu."