Coronavirus : le confinement va-t-il favoriser le développement des pistes cyclables ?

Plusieurs villes profitent du déconfinement pour augmenter le nombre de pistes cyclables, dont Montpellier (Hérault). 

France 2

Dans l'objectif du 11 mai, plusieurs villes mettent en place des pistes cyclables temporaires pour encourager l'utilisation du vélo. Du provisoire certes, mais ce dispositif pourrait devenir permanent et certains le souhaitent. À Montpellier (Hérault), c'est devant la presse que le maire marque la transformation de la moitié d'une avenue en aire de circulation pour les vélos. Une piste née grâce à l'épidémie de Covid-19. "Je dis au Montpelliérains que les transports en commun vont être plus difficile à utiliser, on ne peut pas tout faire en voiture. Il faut accentuer les moyens de transports alternatifs doux", explique Philippe Saurel, le maire de la ville. 

15 km de pistes à Montpellier

Sur ce modèle de pistes temporaires et peu coûteuses, la ville de Montpellier va développer 15 km de voies cyclables. L'association des cyclistes de la ville a fait pression, pour eux, c'est le moment de gagner de la place sur les routes de la ville. "Il faut savoir qu'une piste cyclable, par mètre carré, déplace sept fois plus de personnes", explique Charles Dassonville, de l'association Vélocité. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un pédalier d\'un vélo de course. Photo d\'illustration.
Un pédalier d'un vélo de course. Photo d'illustration. (ERIC ESTRADE / AFP)