Coronavirus : la sortie du film "Tenet" ne "va pas nous sauver, mais c'est le début d'un engrenage très important", se réjouit le directeur du Grand Rex

Le blockbuster américain de Christopher Nolan sort mercredi 26 août. C'est la première grosse sortie en salles depuis la réouverture des cinémas le 22 juin.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le cinéma Le Grand Rex, à Paris, a fermé pendant plusieurs semaines en août car la fréquentation des salles était trop faible, le 4 août 2020. (BERTRAND GUAY / AFP)

"Tous les exploitants de salles, on attendait un grand film, et Tenet est là aujourd'hui", s'enthousiasme mardi 25 août sur franceinfo Alexandre Hellmann, directeur du Grand Rex, l'un des plus grands cinémas parisiens. Tenet, le blockbuster américain de Christopher Nolan, sort mercredi. Il s'agit de la première grosse sortie en salles depuis la réouverture des cinémas le 22 juin.

"Ça ne va pas nous sauver mais c'est le début d'un engrenage très important, explique le directeur du Grand Rex. Si ce film fonctionne, tous les autres distributeurs peuvent se dire : 'Ok, on peut sortir nos grosses machines en période de Covid', et c'est ça qui est très important." Selon Alexandre Hellmann, "la majorité de tous les cinémas de France le sortent sur deux, trois, quatre copies donc il va avoir une visibilité énorme".

"Un film porteur " pour les salles de cinéma

Une sortie très attendue après deux mois avec peu de nouvelles grosses productions à l'affiche. "C'est une grande offre qui manque au public, un film porteur qui va le faire bouger en salles", espère Alexandre Hellmann. Son cinéma Le Grand Rex a dû fermer quelques jours au mois d'août : "C'est dû à l'offre. Déjà, tous les Parisiens ont déserté et après ça, il n'y avait pas de film porteur. On se souvient des attentats en 2015, plus personne n'allait au cinéma. Puis Star Wars 7 est sorti, et c'est comme si les attentats avaient disparu. C'est ce qu'on a besoin aujourd'hui."

On a besoin de grands films qui fassent revenir le public en salles et qu'il se dise 'Waouh ! C'est ça le cinéma !'

Alexandre Hellmann, directeur du Grand Rex

à franceinfo

Alors qu'un conseil de défense se réunit mardi pour faire un point sur les mesures sanitaires, Alexandre Hellmann ne demande pas forcément un allègement des règles pour les cinémas : "Je souhaite surtout qu'on fasse tout pour que ce virus s'arrête. Moi je préfère qu'on soit dur aujourd'hui et que ça s'arrête. Parce que si on allège et que des foyers commencent à gauche à droite et que ça repart à la hausse, c'est pas comme ça qu'on va y arriver. On doit tous aller dans la même direction, tout le monde a sa responsabilité à jouer aujourd'hui."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.