Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : la psychose gagne l'Outre-mer

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Coronavirus : la psychose gagne l'Outre-mer
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

À La Réunion comme en Martinique, des heurts ont opposé la police à des manifestants qui craignent de voir débarquer des malades du Covid-19.

La tension monte dimanche 1er mars devant le port de Saint-Denis, à La Réunion, une dizaine d'habitants attend avec défiance le débarquement des touristes d'un bateau de croisière qui a fait escale en Thaïlande il y a 13 jours. Ils craignent que ces passagers soient porteurs du Covid-19. Le caractère insulaire de La Réunion les rend, estiment-ils, particulièrement vulnérables. "S'il y en a un de malade sur le bateau, il ne rentre pas", lance un manifestant. Des affrontements ont opposé les manifestants aux forces de l'ordre aux abords du port.

Défiance aux Antilles

À Fort-de-France, en Martinique, un avion en provenance de Milan, en Italie, a été contraint dimanche de ne pas se poser à Fort-de-France, face à une importante mobilisation sur le tarmac de l'aéroport. En Guadeloupe, des touristes italiens n'ont pas mis les pieds dans le terminal de l'aéroport de Pointe-à-Pitre. Ils ont été transférés en bus directement vers leur bateau de croisière. Le tourisme est la principale ressource économique de ces territoires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.