Coronavirus : la Mayenne, un exemple à suivre

La Mayenne, en juillet, connaissait une flambée des cas de coronavirus. Le département semble avoir endigué ce fort rebond. Explications.

FRANCEINFO

Pendant des semaines, les Mayennais ont eu l’impression d’être des pestiférés. Fin juillet, le département a dépassé tous les seuils d’alerte de l’épidémie, le nombre de cas a explosé. Aujourd’hui, c’est l’un des moins touchés, alors les habitants crient victoire. "On fait preuve de civisme, de responsabilité et d’acte citoyen", affirme une habitante de Laval. Pourtant, le scénario aurait pu être bien différent. À l’hôpital, la crise était arrivée au pire moment, les soignants sortaient à peine de la première vague, fatigués, et tous les soins annulés pendant le confinement doivent être reprogrammés.

Masque et dépistage

Finalement, à Laval, le pire sera évité avec 15 hospitalisations en juillet et aucun décès. La Mayenne peut-elle alors servir d’exemple ? Les contaminations se multiplient et le port du masque est rendu obligatoire. "Il y a eu un changement radical de comportement de la population qui s’est mise à porter le masque", explique Luc Duquesnel, généraliste à Mayenne. En parallèle, une campagne de tests inédite a été lancée. Avec succès. Le département est peu peuplé avec 300 000 habitants au total, disséminé sur un territoire rural, mais pour l’Agence régionale de santé, c’est cette campagne massive qui a endigué l’épidémie. La campagne continue actuellement avec 500 tests par jour et trois centres de dépistage maintenus jusqu’à fin septembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne effectue un test du Covid-19, le 17 juillet 2020, à Laval (Mayenne).
Une personne effectue un test du Covid-19, le 17 juillet 2020, à Laval (Mayenne). (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)