Cet article date de plus de deux ans.

Coronavirus : l'Italie passe la barre des 200 morts et compte près de 6 000 cas

Pays le plus durement touché d'Europe et troisième au niveau mondial, l'Italie a procédé depuis le début de l'épidémie à 42 062 tests. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Devant le Colisée, à Rome, en pleine épidémie de coronavirus, le 7 mars 2020. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)

Un nouveau cap est franchi. L'Italie a enregistré 36 nouveaux décès liés au coronavirus en 24 heures, ce qui porte le nombre de morts à 233, selon le bilan officiel publié samedi 7 mars. Le nombre de cas, lui, est monté à 5 883 (+ 1 247). 

Pays le plus durement touché d'Europe et troisième au niveau mondial, l'Italie a procédé depuis le début de l'épidémie à 42 062 tests. L'essentiel des cas positifs sont concentrés dans le Nord : en Lombardie (région de Milan, 3 420 cas), en Emilie-Romagne (région de Bologne, 1 010) et en Vénétie (région de Venise, 543).

Vingt mille recrutements pour les hôpitaux

Le pays a décidé samedi de recruter 20 000 renforts pour ses hôpitaux, tout en étudiant la création de nouvelles zones de quarantaine pour enrayer l'épidémie.

Cette mesure, prise à l'issue d'un Conseil des ministres, devrait permettre de porter de 5 000 à 7 500 le nombre de lits en soins intensifs, soit une hausse de 50%, et de doubler le nombre de places dans les services de pneumologie et maladies infectieuses.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.