18h50 franceinfo, France info

Coronavirus : "L'idée c'est d'avoir des trains pour les travailleurs, pas des trains pour les loisirs et les vacances", déclare Jean-Baptiste Djebbari

Le secrétaire d'État aux Transports explique que "les transports qui sont autorisés, ce sont les transports qui sont légitimes", et que l'on utilise "pour un motif légitime" de déplacement.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le secrétaire d\'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.
Le secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"L'idée c'est bien d'avoir des trains pour les travailleurs, pour ceux qui en ont besoin, pas des trains pour tous les loisirs, pas de train pour les vacances", a déclaré vendredi 3 avril sur franceinfo le secrétaire d'État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari. Il alerte les Français qui seraient tentés de se déplacer pour passer les vacances scolaires loin de leur domicile actuel alors que le confinement a été mis en place pour lutter contre l'épidémie de coronavirus.

>> Coronavirus : suivez en direct toutes les informations liées à la pandémie de Covid-19

"En clair, les transports qui sont autorisés, ce sont les transports qui sont légitimes, pour lesquels vous avez un motif légitime : motif professionnel, motif lié aux déplacements de santé ou aux déplacements familiaux impérieux. C'est l'ensemble des cases que vous pouvez cocher et qui vous autorise à vous déplacer", explique Jean-Baptiste Djebbari.

"6% des TGV circulent normalement"

Pour éviter un afflux notamment dans les gares, le secrétaire d'Etat explique que des "mesures préalables" ont été prises, "en diminuant beaucoup le niveau des TGV notamment, environ 6% des TGV circulent normalement. Nous avons beaucoup réduit le niveau des réservations, aujourd'hui seulement la moitié des billets sont ouverts à la réservation". Le but est "de maintenir un niveau de trafic minimal qui permette des transports essentiels, mais qui nous prémunisse des effets d'exode comme on a pu, par exemple, le voir la veille du début du confinement", explique le secrétaire d'État aux Transports.

Interrogé sur le futur déconfinement et les modalités pour les déplacements futurs, Jean-Baptiste Djebbari travaille sur le dossier, "parce que le déconfinement ça s'anticipe". "Ce sera une opération complexe, notamment s'agissant des transports, poursuit le secrétaire d'État. C'est la raison pour laquelle, d'ores et déjà, nous travaillons en lien avec nos homologues allemands, italiens et espagnols à différents scénarios, de manière à être prêt le moment voulu, le cas échéant".

Le secrétaire d\'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.
Le secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)