Coronavirus : l'Europe amorce son déconfinement progressif

Il y a deux mois, l'Europe devenait le foyer mondial de l'épidémie de Covid-19. Après une fermeture assez stricte du continent, certains pays commencent à assouplir leurs mesures.

FRANCE 2

Pour la première fois depuis un mois, les Espagnols de moins de 14 ans ont pu sortir de chez eux, dimanche 26 avril. Une décision symbolique d'une Europe qui commence à tourner, petit à petit, la page de son confinement. Moins touchée que l'Espagne, la France et l'Italie, l'Allemagne est sans doute le pays le plus avancé dans cette voie. "Le relâchement ici est très net, à tel point qu'on ne peut plus vraiment parler en Allemagne de confinement", explique le journaliste Laurent Desbonnets, en duplex de Berlin (Allemagne).

40 000 décès au Royaume-Uni ?

En Italie, pays européen le plus meurtri du continent, le gouvernement a décidé que les écoliers ne reprendront pas les cours avant la rentrée de septembre. "Personne ne veut prendre le risque de mettre des élèves ensemble pour un mois seulement", précise depuis Rome (Italie) le journaliste Alban Mikoczy. Malgré cette annonce, l'Italie sort aussi de son confinement, avec la réouverture de certains magasins déjà actée. Des signes positifs obscurcis par la situation en Grande-Bretagne. "Dimanche soir, on compte plus de 20 000 morts rien qu'en milieu hospitalier, c'est 30% de plus qu'en France. Et si vous rajoutez les morts en maison de retraite ou à domicile, selon certaines sources, ce chiffre pourrait doubler", indique, depuis Londres (Royaume-Uni) le correspondant Arnaud Comte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, dans son bureau à Rome, le 23 avril 2020.
Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, dans son bureau à Rome, le 23 avril 2020. (HANDOUT / PALAZZO CHIGI PRESS OFFICE / AFP)