Coronavirus : l'annonce du couvre-feu divise les habitants des villes concernées

L’annonce faite par Emmanuel Macron, mercredi 14 octobre, a provoqué un choc en Île-de-France. Dès vendredi 16 à minuit, un couvre-feu devra être observé. Il s'étendra de 21 heures à 6 heures dans la région. Comment cette mesure est-elle accueillie chez les habitants ?

France 3

Mercredi 14 octobre, le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé un couvre-feu de 21 heures à 6 heures, pour toute l’Île-de-France et huit métropoles. Cette mesure sera effective dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17. À Toulouse (Haute-Garonne), touchée par la mesure, les habitants sont divisés. "Moi, personnellement, je ne trouve pas que ça serve à grand-chose, car les personnes sont les unes sur les autres dans le métro", juge une passante.

Des habitants divisés

"Je pense que ça va déranger beaucoup de personnes dans la restauration", ajoute une autre. Un homme âgé, en revanche, prend la chose avec philosophie : "Cela va durer trois ou quatre mois, on ne va pas en faire un monde. Il faut se plier aux exigences." Outre l'Île-de-France et Toulouse, huit métropoles sont concernées par cette mesure qui est prise pour tenter de juguler la pandémie de Covid-19 : Grenoble (Isère), Lille (Nord), Rouen (Seine-Maritime), Saint-Étienne (Loire), Montpellier (Hérault), Lyon (Rhône) et Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président Emmanuel Macron s\'adresse aux Français, mercredi 14 octobre 2020, sur les nouvelles mesures de restriction contre l\'épidémie de coronavirus.
Le président Emmanuel Macron s'adresse aux Français, mercredi 14 octobre 2020, sur les nouvelles mesures de restriction contre l'épidémie de coronavirus. (LUDOVIC MARIN / AFP)