Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : l'Allemagne dépasse le seuil du millier de cas

Dans le pays, le principal foyer de contamination se trouve en Rhénanie du Nord-Westphalie. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
En Allemagne, des points de tests au Covid-19 "drive-in" ont été mis en place/  (THOMAS KIENZLE / AFP)

Il s'agit du troisième pays le plus affecté par le Covid-19 en Europe, après l'Italie et la France. L'Allemagne a dépassé le seuil du millier de cas de contamination au coronavirus avec 1 112 personnes répertoriées, ont annoncé les autorités lundi.

Le nombre de cas a bondi de 150 en moins de 24 heures, a annoncé lundi l'institut Robert-Koch. Dans le pays, le principal foyer reste la région de Rhénanie du Nord-Westphalie, à la frontière avec les Pays-Bas et la Belgique, avec près de 500 cas à lui seul, a précisé cet institut de référence qui supervise en Allemagne la recherche sur les épidémies et maladies.

Une population âgée, vulnérable face à l'épidémie 

Dans cet Etat régional, le plus peuplé d'Allemagne, plusieurs rencontres de football pourraient être prochainement jouées à huis clos pour éviter la propagation du virus, comme c'est le cas en Italie. Le prochain derby du championnat national de 1re division, entre les équipes du Borussia Mönchengladbach et de Cologne, prévu mercredi, sera concerné par cette mesure.

L'Allemagne ne dénombre pour le moment aucun décès lié au coronavirus. Mais la situation pourrait rapidement évoluer, d'autant que le pays a l'une des populations les plus âgées d'Europe. Le gouvernement a par ailleurs annoncé, lundi matin, un paquet de mesures visant à soutenir son économie, la première d'Europe, face à l'incidence du coronavirus, qui fait craindre une récession.

Le gouvernement a aussi appelé à interdire dans les prochaines semaines tous les rassemblements de plus d'un millier de personnes dans le pays.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.