Coronavirus : des familles dans le doute à l'aube des vacances de Toussaint

Lors de sa prise de parole, jeudi 14 octobre, Emmanuel Macron a écarté la limitation des déplacements. Les Français vont donc pouvoir partir en vacances dès vendredi 16 octobre. Toutefois, ils sont appelés à ne pas se réunir à plus de six personnes.

France 2

L’instauration d’un couvre-feu, à partir du samedi 17 octobre, n’a pas été couplée à une limitation des déplacements. Ainsi, à partir de vendredi 16, les Français vont pouvoir partir en vacances de Toussaint, en prenant des précautions. C’est donc un défi pour les familles. Jean-Marie et Paulette Blin, habitants de Bourges (Cher) ne sont pas encore assurés d’avoir leurs petits-enfants avec eux à la Toussaint. "On a envie de les voir, on a envie de les toucher, de leur faire des bisous", raconte Paulette Blin.

Des familles en manque de leurs proches

"On est heureux de les voir quand ils sont tous là. Quand ils partent, on est comme deux âmes en peine pendant deux jours. On est perdus, on ne sait plus quoi faire", renchérit son époux. Leurs petits-enfants vivent à 120 kilomètres. Le couple est enthousiaste pour les accueillir mais ce sont leurs enfants eux-mêmes qui ont peur d’une potentielle propagation du virus. Le doute plane donc encore pour ces retraités en manque de leurs proches.

Le JT
Les autres sujets du JT
Coronavirus : des familles dans le doute à l\'aube des vacances de Toussaint
Coronavirus : des familles dans le doute à l'aube des vacances de Toussaint (FRANCEINFO)