Cet article date de plus de deux ans.

Coronavirus : décaler les vacances d'été ? La proposition de 30 députés LR pour donner "un peu d'oxygène" aux entreprises

Philippe Gosselin, député LR de la Manche, fait partie d'un groupe qui a proposé de décaler les grandes vacances de 15 jours pour aider notamment le secteur du tourisme, durement touché par la crise liée au coronavirus.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Philippe Gosselin, député Les Républicains de la Manche, le 12 février 2019 à l'Assemblée nationale. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Philippe Gosselin, député Les Républicains de la Manche, explique samedi 25 avril au matin à franceinfo que la proposition de repousser les vacances en septembre "permettra aux entreprises de reprendre un petit peu d'oxygène". Il fait partie d'un groupe de 30 députés LR qui ont suggéré vendredi de décaler les vacances d'été par arrêté du ministre de l'Éducation nationale, pour qu'elles commencent le 15 juillet et finissent le 15 septembre.

Coronavirus : les dernières informations sur l'épidémie dans notre direct.

Cette proposition "vaut ce qu'elle vaut (…) on n'a pas la prétention d'avoir trouvé l'alpha et l'omega de la réponse, mais elle vaut peut-être la peine qu'on se penche dessus ", précise Philippe Gosselin, dans un contexte où "tous les cadres temporels explosent". Cette mesure pourrait "permettre aux entreprises qui vont reprendre à partir de la mi-mai de travailler un peu plus longtemps (…) de reprendre un petit peu d'oxygène", explique le député.

"Redonner le moral au secteur du tourisme et de la restauration"

Il s'agit aussi de "redonner le moral au secteur du tourisme et de la restauration", puisqu'"on n'aura pas de touristes étrangers cette année".

Il y aura 70 millions de touristes en mois en France.

Philippe Gosselin, député Les Républicains de la Manche

à franceinfo

"On a beaucoup de musées dans la Manche liés au Débarquement qui n'ont plus de visiteurs, comme partout en France, souligne le député. L'idée c'est de pouvoir pour une quinzaine de jours supplémentaires, leur permettre d'accueillir des visiteurs".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.