Coronavirus : "Ces masques, on doit les faire fabriquer en France", lance l'urgentiste Patrick Pelloux, qui appelle les industriels à agir

"Que les industriels prennent exemple sur l’Oréal qui a changé ses chaînes de fabrication pour faire du gel hydro alcoolique et fabriquons des masques", lance le président de l'association des médecins hospitaliers en France.

Le médecin urgentiste Patrick Pelloux, président de l\'association des médecins hospitaliers de France.
Le médecin urgentiste Patrick Pelloux, président de l'association des médecins hospitaliers de France. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Le médecin urgentiste Patrick Pelloux a réagi samedi 28 mars sur franceinfo à la conférence de presse menée par Edouard Philippe et Olivier Véran, notamment sur la question des masques de protection. Le ministre de la Santé a annoncé que le gouvernement avait commandé "plus d'un milliard de masques" à la Chine. Mais plusieurs professionnels craignent des délais de livraison trop longs.

"On se retourne vers la Chine alors que tous les pays sont au taquet, comme si nous n'étions pas en crise internationale. Moi je crois que ces masques, on doit se débrouiller à les faire fabriquer en France", estime le président de l'association des médecins hospitaliers en France.

Que les industriels prennent exemple sur l’Oréal qui a changé ses chaînes de fabrication pour faire du gel hydro alcoolique et fabriquons des masques !Patrick Pelloux, président de l'association des médecins hospitaliers en France.à franceinfo

"On a plus de tenues de protection, fabriquons des tenues de protection ! Nous n’avons plus de respirateurs : mais changeons les chaînes industrielles et fabriquons des respirateurs", lance Patrick Pelloux. "En période de guerre, les Français sont héroïques, ils sont vaillants et courageux, il suffit juste qu’on leur demande et on va trouver des solutions."