Coronavirus : à quoi va servir le dispositif Covisan ?

Depuis plusieurs semaines le dispositif Covisan est mis en place en région parisienne pour casser les chaînes de transmission du coronavirus. Des équipes suivent les personnes malades et dépistent systématiquement leur entourage. 

France 2

Repérer, identifier les personnes infectées, qu'elles soient symptomatiques ou asymptomatiques pour casser les chaînes de contamination. C'est là tout l'enjeu des brigades Covid du dispositif Covisan. "Ce qu'on espère c'est de ne pas avoir de deuxième vague ou au moins de limiter la propagation de la maladie, de manière à ce qu'on ait le temps de réagir", explique Renaud Piarroux, chef du service de parasitologie à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière. Au total, 30 000 personnes pourraient être nécessaires. En première ligne : les médecins généralistes. Ils sont chargés d'identifier et recenser les malades dans un fichier. Pour cela, ils recevront un forfait de 50 euros plus deux euros par identification supplémentaire des personnes en contact avec les malades. 

Les personnes recensées contactées une à une

Des équipes de l'Assurance maladie, du personnel associatif ou municipal seront chargés de contacter une à une les personnes recensées. Elles leur remettront du masque, du gel hydroalcoolique et les inviteront à se faire tester. Les personnes positives pourront alors choisir de s'isoler à domicile avec leurs proches pendant 14 jours ou se rendre dans un hôtel mis à leur disposition. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une biologiste tient un échantillon collecté lors d\'un test de dépistage du Covid-19, le 22 avril 2020 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).
Une biologiste tient un échantillon collecté lors d'un test de dépistage du Covid-19, le 22 avril 2020 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). (THOMAS COEX / AFP)