Coronavirus : à Arles, les détenus de la prison fabriquent désormais des masques de protection

Une vingtaine de détenus de la prison d'Arles vont fabriquer des masques destinés aux soignants, mais aussi aux personnels pénitentiaires. 

C\'est au sein de l\'atelier de confection de la prison d\'Arles qu\'une vingtaine de détenus vont fabriquer les masques. 
C'est au sein de l'atelier de confection de la prison d'Arles qu'une vingtaine de détenus vont fabriquer les masques.  (FREDERIC SPEICH / MAXPPP)

Les détenus de la prison d'Arles (Bouches-du-Rhône) fabriquent des masques de protection à destination notamment des personnels soignants des hôpitaux, rapporte France Bleu Provence, jeudi 2 avril. L'atelier de confection des uniformes de l'administration pénitentiaire a changé d'utilité depuis le début de la crise du Covid-19.

>> Coronavirus : retrouvez toutes les informations dans notre direct

Les détenus ont voulu participer à "l'effort collectif" : une vingtaine sur les 134 de la prison vont travailler tous les jours. Ces masques présentent "un niveau de protection suffisant" et sont destinés aux soignants, mais aussi aux surveillants pénitentiaires et aux agents de la protection judiciaire de la jeunesse. La première livraison est prévue la semaine prochaine pour les centres hospitaliers de Lyon et de Paris.

Des détenus mobilisés dans toute la France 

Partout en France, selon France Bleu, 140 détenus sont mobilisés, notamment dans l'établissement pénitentiaire pour femmes de Rennes (Ille-et-Vilaine) et à la prison de Val-de-Reuil (Eure). Les prisons de Saint-Martin-de-Ré, Valence, Muret et Châteauroux doivent s'y mettre dans les prochains jours.