Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : "45 entreprises [en France] travaillent pour faire des masques qui donnent des garanties d'un très haut niveau", assure Christophe Castaner

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a indiqué lundi 06 avril sur franceinfo s'être fixé comme objectif une production d'un million de masques par jour d'ici la fin du mois.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Unefemme ajuste un masque sur sa tenue de protection, à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

Le port d'un masque "grand public" ou "alternatif" aux masques médicaux, devrait être rendu obligatoire pour les sorties pendant la période de confinement et lors de sa levée, a recommandé vendredi l'Académie de médecine. Cette recommandation ne va pas à l'encontre de la doctrine du gouvernement, a estimé ce lundi sur franceinfo Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur.

>> DIRECT. Suivez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus

"L'Académie de médecine s'est prononcée sans remettre en cause la doctrine actuelle du gouvernement" sur le port du masque. Cette doctrine "c'est que les masques FFP2 et de type chirurgicaux doivent être totalement engagés pour protéger nos personnels de santé qui doivent eux aussi se protéger pour nous soigner", a expliqué Christophe Castaner.

500 000 masques produits par jour

Face au manque de masques non médicaux, "45 entreprises [en France] travaillent pour faire des masques qui donnent des garanties d'un très haut niveau. Nous sommes à 500 000 masques produits par jour aujourd'hui. Nous avons l'objectif de passer à un million par jour d'ici la fin du mois. À ce moment-là nous déciderons, en fonction des préconisations médicales, de les faire porter ou non", a indiqué Christophe Castaner. S'ils doivent être porter à tout moment, le ministre le fera : "Je veillerai à être exemplaire."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.