Contrôles du confinement : 7 plaintes pour des violences supposées des policiers et 166 signalements sur la plateforme de l'IGPN

Parmi les 166 signalements, 67 concernent des atteintes supposées à la liberté d'aller et venir, 43 dénoncent des contrôles policiers jugés trop contraignants et le reste concerne l'attitude des policiers jugés trop familiers, directs ou impolis.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers patrouillant pendant le confinement sur l'esplanade du Trocadéro, à Paris, en mars 2019. (NATHANAEL CHARBONNIER / RADIOFRANCE)

La police des polices a été saisie pour sept affaires judiciaires ouvertes après des plaintes concernant des affaires de violences supposées lors de contrôles de police liés au respect des règles de confinement en Île-de-France, à Torcy (Seine-et-Marne) ou à Marseille, a appris franceinfo auprès d'une source policière mardi 14 avril.

Par ailleurs, depuis le début du confinement, le 17 mars, en raison de l'épidémie de coronavirus, la plateforme de signalement des policiers mise en place sur le site de l'IGPN a reçu 166 signalements.

Parmi ces 166 signalements, pouvant être faits par des victimes ou des témoins de comportements supposément problématiques de policiers, 67 concernent des atteintes supposées à la liberté d'aller et venir, 43 dénoncent des contrôles policiers jugés trop contraignants (fouille des cabas, policiers ne portant pas de protection, etc) et le reste concerne l'attitude des policiers jugés trop familiers, directs ou impolis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.