Testée positive au Covid-19, elle préfère passer Noël toute seule pour ne pas contaminer ses proches

Positifs au coronavirus, certains Français ont pris la décision de passer les fêtes de Noël tout seuls. C'est le cas de Cécile qui n'ira pas voir sa famille à Clermont-Ferrand cette année pour "protéger" ses proches. Malgré tout, la trentenaire s'est préparé un réveillon "confort".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les repas de Noël et du Nouvel An un peu différents cette année en raison du Covid-19 (illustration) (SIMON DAVAL - P?RIPLES & CIE / MAXPPP)

Dans le contexte sanitaire actuel, difficile de fêter Noël sereinement. Entre les gestes barrières et le nombre limité d'invités recommandé par le gouvernement, certains Français ont revu leur façon de célébrer le réveillon. D'autres, testés positifs au Covid-19, ont même décidé de passer Noël tout seuls. C'est le cas de Cécile qui s'est isolée dans son appartement parisien. 

Une décision instantanée d'après la jeune femme : "Etant donné que j'ai des grands-parents : un papi de 83 ans et une mamie en Ehpad, j'ai décidé de me confiner pour Noël pour empêcher la propagation du virus pour eux déjà, pour les protéger, et pour éviter les transports aussi."

"On sait que c'est la meilleure chose à faire"

D'habitude chez Cécile, le réveillon est l'occasion de se rassembler autour d'une grande tablée et d'une raclette en famille. Le 25 est consacré d'habitude à l'ouverture des cadeaux, aux balades et à la visite de sa grand-mère en Ehpad. Mais cette année, faute de pouvoir aller à Clermont-Ferrand, le rendez-vous sera numérique : "On s'appelle pour trinquer au champagne. J'ai donc ma propre bouteille au frais et eux ont la leur. Ensuite, je pense que je regarderai un film et que je me coucherai. J'attendrai demain matin, le 25, pour les cadeaux. Comme les enfants. Ce sera une soirée confort, comme elle l'aurait été en famille mais toute seule."

La jeune trentenaire qui n'a pas vu sa famille depuis Noël dernier tente de rester positive : "Ca reste assez chaleureux malgré tout. On sait que c'est la meilleure chose à faire." Quant à sa famille auvergnate, ils auront tout de même ma chance de pouvoir ouvrir les cadeaux de Cécile, qui sont arrivés par la poste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.