Résidence secondaire : ces citadins qui quittent la ville

De plus en plus de Français investissent dans une résidence secondaire. France Télévisions est partie à la rencontre de ces citadins qui ont quitté la ville et qui entendent bien y rester. 

France 2

Depuis la rentrée, Vãn Ton That et sa fille vivent dans leur maison secondaire achetée l'été dernier sur l'île de Groix (Morbihan).

Cette professeure de littérature donne cours à distance à ses étudiants, mais elle pourrait bien être obligée de revenir enseigner dès le mois de janvier. Pour Violette, 9 ans, plus question de quitter l'île. Elle n'y voit que des avantages : "Les gens ici, je les trouve plus sympas qu'à Paris, et au début de l'année, on a commencé par faire de la voile". 

20 nouveaux habitants sur l'île de Groix

Malgré les incertitudes, mère et fille sont d'accord sur un point. Elles viennent ici retrouver ce qui leur manque à Paris : l'espace, la verdure et la mer, à quelques pas. De nombreux atouts qui pèseront dans leur choix. "Ici, je vois la mer, la nature, la végétation", témoigne Violette. "Je crois que les mois qui viennent seront décisifs, pour prendre une décision", explique Vãn Ton That. Depuis la rentrée, 20 nouveaux habitants se sont installés sur l'île de Groix. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Cinq touristes originaires de la région parisienne sont arrivés samedi 11 avril sur l\'île de Groix, malgré un arrêté qui interdit la venue de personnes sans résidence principale sur place ou qui n’y travaillent pas.
Cinq touristes originaires de la région parisienne sont arrivés samedi 11 avril sur l'île de Groix, malgré un arrêté qui interdit la venue de personnes sans résidence principale sur place ou qui n’y travaillent pas. (MARCEL MOCHET / AFP)