Confinement : les résidences secondaires de plus en plus prisées

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Confinement : les résidences secondaires de plus en plus prisées
FRANCE 2
Article rédigé par
C.Dela Guérivière, N.Salem, O.Darmostoupe, F.Cardoen, M.Marini - France 2
France Télévisions

En mai dernier, de nombreux citadins ont décidé de quitter la ville pour la campagne. Le développement du télétravail leur a permis de concrétiser ces projets.

Maxime Graille, expert associé en œuvres d'art, partage sa semaine entre son pied-à-terre parisien et sa maison du Berry, à deux heures de route. "On a la chance de pouvoir avoir les deux logements qui sont indispensables pour ce mode de vie", confie-t-il. Avec sa femme, ils avaient acheté cette maison il y a deux ans uniquement pour les week-ends. Elle est finalement devenue un deuxième bureau en semaine.

Des prix attractifs

Ce mode de vie a également été adopté par Jérôme Lacombe et son épouse, qui ont acheté une maison à Sancerre l'été dernier. Cet ingénieur commercial avait mal vécu le confinement dans 50 mètres carrés à Paris. Aujourd'hui, il est soulagé d'avoir trouvé cette résidence, trois fois plus grande pour 150 000 euros. Après le premier confinement, un Français sur quatre déclarait vouloir acheter un logement secondaire, d'après une enquête.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.