Covid-19 : pourquoi le gouvernement temporise face à l'éventualité d'un troisième confinement

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Reconfinement : pourquoi le gouvernement temporise
FRANCE 3
Article rédigé par
F. Bouquillat, Y. Dorion, A. Marguet, N. Murviedro, - France 2
France Télévisions

Que va décider le gouvernement pour les semaines à venir ? Alors que le spectre d’un troisième confinement semble se confirmer, le gouvernement temporise.

Le coronavirus circule intensément en France, où l’on dénombre en moyenne plus de 18 000 nouveaux cas quotidiens. La situation est d’autant plus tendue que des variants émergent, mais contrairement à l’Allemagne ou à la Grande-Bretagne, la France n’est pas encore confinée. Le gouvernement table, en effet, sur le couvre-feu à 18 heures instauré partout depuis le 15 janvier.

Et si plusieurs médias se font écho, dimanche 24 janvier, de nouvelles mesures imminentes, "l'Elysée dément à ce stade toute décision sur un éventuel reconfinement et une prise de parole d'Emmanuel Macron mercredi soir, a précisé une source au srevice politique de France Télévisions. Tout dépendra de l'évolution de l'épidémie et du bilan de la généralisation du couvre feu à 18 heures."

“Il n’est pas exclu que la stratégie actuelle fonctionne”

Pour connaître ses effets, il faudra patienter jusqu’à la semaine prochaine. Sinon, “si ça ne baisse pas, si les variants commencent à se diffuser partout, alors on prendra des mesures supplémentaires, évidemment. Et cela s’appelle le confinement”, a affirmé Olivier Véran, le ministre de la Santé, dimanche 24 janvier. Une stratégie jugée pertinente par un infectiologue. “Il n’est pas exclu que la stratégie actuelle fonctionne”, confirme le docteur Benjamin Davido.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.