Eure-et-Loir : face à la propagation des variants, l'hôpital de Chartres s'organise

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Eure-et-Loir : face à la propagation des variants, l'hôpital de Chartres s'organise
FRANCE 3
Article rédigé par
M. Larguet, E. Martin, J. Cordier - France 3
France Télévisions

L'Eure-et-Loir fait partie des départements les plus touchés par l'épidémie. Si la vaccination offre ses premiers effets, les variants font craindre un nouveau rebond de l'épidémie. 

C’est une lueur d’espoir qui redonne un peu de baume au coeur au sein des unités "Covid" de l’hôpital de Chartres (Eure-et-Loir). Les premiers effets de la vaccination se font sentir. "Au mois de janvier, nous avions une grande majorité des patients qui venaient d’Ehpad, raconte le Dr Claire Petat, chef du service de médecine polyvalente. Actuellement ce sont des patients plus jeunes, ou des patients un peu âgés mais qui sont à domicile et qui n’ont pas encore pu bénéficier de la vaccination."

L’inquiétude des variants

Désormais, ce sont les variants qui inquiètent le personnel soignant de Chartres. L’hôpital a revu son organisation. "J’ai tout organisé pour faire en sorte d’accueillir les patients des urgences en chambre seule, tant qu’on ne sait pas s’ils sont contaminés par le variant ou non", explique Jessy Lalé, cadre de santé "Unités Covid". L’hôpital a également mis en place un dépistage systématique de tous les patients de l'établissement, qu’importe le service.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.