Cet article date de plus d'un an.

Économie : les entreprises françaises chutent

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Économie : les entreprises françaises chutent
France 3
Article rédigé par
Gaëlle-Anne Dolz - France 3
France Télévisions

Plusieurs grands groupes tricolores ont plongé dans la crise en chutant en bourse, aujourd’hui, jeudi 30 juillet. On peut parler d'un jeudi noir.

Pour Gaëlle-Anne Dolz, journaliste de France 3, "Le secteur des transports accuse de fortes pertes, notamment : Airbus enregistre 1,9 milliards d’euros de pertes durant ces 10 derniers mois. Avec le confinement, le trafic aérien s’est effondré donc notamment Airbus. L’entreprise a livré deux fois moins d’avion par rapport à l’année dernière. Le ferroviaire paye lui aussi un lourd tribut avec 2,4 milliards d’euros de pertes au premier semestre pour la SNCF".

Total plombé par la chute du cours du brute

Autres secteurs très touchés, c’est l’énergie avec Total plombé par la chute du cours du brute. Puis, pour EDF c’est 700 milliards d’euros de pertes nettes puisqu’avec le confinement, l’industrie à tourner au ralenti et la consommation, de fait, a chuté. Pour Gaëlle-Anne Dolz, "La crise s'annonce profonde et durable". Dans l’aérien, le trafic ne devrait pas revenir à la normale avant au mieux 2024 et puis "Total revoit sa stratégie en anticipant le fait que le prix du baril de pétrole restera très bas autour de 35 dollars" conclut la journaliste de France 3.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Confinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.