DIRECT. Covid-19 : pas de confinement local ou de fermeture des écoles en Moselle, annonce le préfet

De nombreuses contaminations par des variants du virus sont signalées dans le département.

Le préfet de Moselle, Laurent Touvet, le 14 mai 2020.
Le préfet de Moselle, Laurent Touvet, le 14 mai 2020. (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

Pas de confinement local en Moselle. "Les mesures actuelles suffisent. Il n'y aura pas non plus de restriction de déplacement", a déclaré le préfet du département, Laurent Touvet, samedi 13 février, en visite à l'hôpital de Thionville. La veille, le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait rencontré à Metz les élus et responsables locaux pour se pencher sur la situation "inquiétante" dans le département, où de nombreuses contaminations par les variants sud-africain et brésilien sont signalées.

Davantage de tests et de vaccins en Moselle. Le ministre de la Santé a annoncé un renforcement de la vaccination et une "intensification" des tests dans le département. Et tout test positif sera considéré comme un cas suspect de variant, avec les nouvelles règles qui s'y appliquent: isolement de 10 jours, non 7, et test PCR négatif pour en sortir.

 Pas de fermetures d'écoles. "Il n'y aura pas de fermeture généralisée. Ce serait excessif eu égard au nombre de cas", a déclaré le préfet de Moselle. Par contre, à compter de lundi, pour chaque cas positif, la classe sera aussitôt fermée et l'élève positif sera isolé 10 jours au lieu de 7, précise Le Républicain Lorrain.

 La colère de certains élus. Pierre Cuny, maire divers centre de Thionville, deuxième ville de Moselle, dénonce "l'amateurisme" de la politique vaccinale dans sa ville. Il réclame une fermeture anticipée des établissements scolaires ainsi que "le renforcement des vaccinations", alors que de nombreuses contaminations par les variants sud-africain et brésilien sont signalées dans le département.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h04 : On ferme ! Non sans avoir jeté un dernier coup d'œil aux principaux titres de l'actualité.

Donald Trump est acquitté. Seuls 57 sénateurs ont voté "coupable" à l'issue de son procès en destitution, quand il en fallait dix de plus.

On compte 21 231 nouveaux cas et 199 nouveaux décès lors des dernières 24 heures. La moyenne hebdomadaire du nombre de cas continue de légèrement baisser, tout comme la pression hospitalière.

Un séisme de magnitude 7,3 a été enregistré au large de Fukushima. Mais en dehors des quelques minutes de secousses, les dégâts semblent être limités.

Coup de théâtre dans la lutte pour le titre en Ligue 1. Alors que Paris a gagné laborieusement face à Nice (2-1), Lyon s'est fait surprendre à domicile par Montpellier (1-2) et chute à la 3e place.


Rendez-vous demain, à neuf heures, pour la suite de ce direct.

22h50 : Je n'ai pas eu le temps de vous parler du chiffres des hospitalisation au Covid-19 à cause de l'actu américaine. Les hôpitaux comptent désormais 26 196 patients malades du Covid-19 (contre 26 424 la veille), un chiffre en baisse pour le cinquième jour consécutif. Sur les dernières 24 heures, Santé Publique France recense 1 085 nouvelles admissions (contre 1 405 la veille) soit, hors dimanches, le chiffre le plus bas pour cet indicateur depuis le samedi 9 janvier (944).

22h23 : Intéressant éclairage du professeur Frédéric Adnet, chef des urgences à l'hôpital Avicenne de Paris sur le plateau du 20 heures sur les variants du coronavirus. "L'histoire naturelle d'un virus c'est qu'une ancienne souche disparaisse et qu'une nouvelle souche apparaisse", explique le professeur Frédéric Adnet. Les variants britannique et sud-africain "portent une mutation qui rendent un peu moins efficaces les immunoglobulines, c'est-à-dire l'immunité à la fois des vaccins et l'immunité naturelle quand on a développé la maladie".

(FRANCE 2)

21h22 : @Plus d'infos On ne sait pas comment s'organiser la troisième phase de vaccination, mais cet exemple belge est intéressant en effet !

21h22 : Bonsoir Pierre, Nos voisins du nord ont commencé à prévoir la prochaine étape de vaccination (https://www.rtbf.be/info/societe/detail_des-mars-les-belges-devraient-recevoir-une-invitation-a-se-faire-vacciner?id=10697288). Aura-t-on aussi ce type de convocation avec un code (en fonction de l'âge, maladie,...) qui permettra de s'inscrire plus aisément à un créneau? Ou aura-t-on la nouvelle guerre du F5 pour obtenir un créneau de libre? Bonne soirée à vous.

20h50 : Bonsoir FI!!Bonsoir Pierre!!En complément de votre réponse...Le nombre accru de tests de précaution constaté avant Noël a eu d’abord un effet sur le taux de positivité des tests, artificiellement diminué...Il ne pouvait par contre avoir un effet à la baisse sur le nombre de cas que par un éventuel effet d’éviction des malades habituellement testés et remplacés de fait par des testeurs de précaution... Cet effet d’éviction forcément plus marginal d’ailleurs a été peu marqué.. Pas du tout la même chose en ce moment où le nombre de tests ne connaît pas d’augmentation « extraordinaire » mais des fluctuations « normales » et donc ni effet artificiel sur le taux de positivité ni effet d’éviction sur le nombre de cas...

20h50 : Une précision de @Hugues sur l'effet des vacances sur la circulation du virus, et notamment le cas particulier des vacances de Noël.

20h33 : @Laurent66 Le précédent des vacances de Noël, qui avaient vu une ruée vers les tests avant les réunions de famille n'est pas forcément pertinent, et en octobre, l'annonce du reconfinement au milieu des vacances avait changé la donne. On manque donc un peu de recul, même s'il est clair qu'il n'y a pas eu d'effet Thanksgiving en France lors des dernières vacances, contrairement à ce qui s'est passé outre-Atlantique.

20h31 : Bonsoir. Avons les chiffres sur le nombre de tests. Les vacances influencent elles le nombre de tests ? Et donc baisse du nombre de positif possible

20h18 : Les premières doses du vaccin AstraZeneca devraient être disponibles chez les médecins dès la fin du mois de février. Les pharmaciens seront eux aussi mis à contribution. France 3 vous déroule le programme.




(FRANCE 3)

20h11 : Bonsoir Pierre, On peut aussi parler des gestes barrières en général. Les variants de la covid sont certes plus contagieux mais ne sont pas pour autant de mini drones téléguidés qui peuvent se faufiler dans les plus petits trous de nos masques (plus ou moins bien mis) afin d'atteindre les poumons pour s'y développer.

20h11 : @Ben Attention, l'effet week-end, avec des chiffres plus faibles, se répercute sur les chiffres publiés les dimanches et lundis soirs. Là, les chiffres de Santé Publique France englobent de vendredi à 14 heures à samedi 14 heures. Le 6 février dernier, nous avions un chiffre sensiblement identique, voyez notre tableau de bord.

20h09 : une baisse de 9% sur une semaine glissante, une belle remontée aujourd'hui avec plus de 21 000 cas un week-end ( statistiquement toujours moins élevé qu'en semaine), donc une moyenne de 20 000 par jour sur 1 mois! je ne vois pas bien les effets positifs de ce que vous dîtes Pierre...Eternel optimiste?

20h08 : @Mado 34 La dernière étude en date, à l'automne dernier, mettait en évidence que le virus pouvait tenir 28 jours sur du plastique, mais attention, les conditions d'expérimentation de l'étude en limitent un peu la portée, comme l'explique Numerama.

20h07 : Bonjour FI. Les connaissances des scientifiques ayant énormément évolué depuis le début de la pandémie covid-19, sauriez-vous me dire la durée de vie (et/ou de contamination) du virus en fonction des surfaces, et peut-être (désormais) du type de variant ? Merci.

19h59 : 20 heures, c'est l'heure de faire un petit point sur l'actualité de ce samedi soir.

Que ce soit en Moselle ou dans le Dunkerquois, deux zones fortement touchées par les variants du coronavirus, les écoles demeureront ouvertes, annoncent les préfectures. Pas de reconfinement local non plus.

On compte 21 231 nouveaux cas et 199 nouveaux décès lors des dernières 24 heures. La moyenne hebdomadaire du nombre de cas continue de baisser, tout comme la pression hospitalière.

Un séisme de magnitude 7,3 a été enregistré au large de Fukushima. Mais en dehors des quelques minutes de secousses, les dégâts semblent être limités.

• Des milliards de mots de passe de comptes Gmail, LinkedIn, Netflix, et autres plateformes ont été rassemblés dans un méga-fichier. On vous explique ce qui s'est passé et ce que vous pouvez faire si vous craignez d'être concerné.

19h56 : @Hamza Il n'y a pas de réponse définitive à cette question. Plusieurs hypothèses : les effets du couvre-feu et de la fermeture des grands centres commerciaux, ou alors les progrès de la vaccination qui protège les populations les plus vulnérables.

19h55 : Bonjour FI, comment se fait il que malgré les variants censés être plus contagieux, le nombre de contaminations baisse chaque jour ?

19h40 : 21 231 nouveaux cas ont été détectés lors des dernières 24 heures en France et on dénombre 199 nouveaux décès, indique Santé Publique France.



19h30 : Les données de vaccination communiquées chaque soir par la DGS sont tombées : 2 248 531 personnes ont reçu la première injection du vaccin (soit 3,4% de la population totale et 4,2% de la population majeure) et 639 899 les deux injections. Près de 50 000 personnes ont été vaccinées lors des dernières 24 heures.

19h24 : #VACCIN @Jeanne Comme l'écrit l'ami Fabien Magnenou dans son article, la question n'a pas encore été tranchée. Pfizer et Moderna ont affirmé (ici et ), et sans doute un peu tôt, que leurs vaccins à ARNm restaient efficaces contre les variants porteurs de ces mutations, à partir d'études in vitro sur de faibles échantillons (20 et 8 sérums de participants vaccinés). A l'inverse, l'efficacité du vaccin d'AstraZeneca a fait une chute libre (22%) lors d'un essai en Afrique du Sud, et Novavax s'est également cassé les dents dans ce pays (50%).

19h23 : Bonsoir FI ! Je n'ai pas suivi : les vaccins sont-ils efficaces contre le variant sud-africain dont on parle de plus en plus ?

19h20 : Juste après le coup de gueule des Etats-Unis sur la fiabilité de la mission de l'OMS en Chine, le patron de cette mission a exprimé publiquement sa frustration sur le manque d'accès aux données brutes lors de cette mission, alors que les experts de l'OMS avaient parlé d'une procédure normale il y a trois jours. "Nous voulons plus de données. Nous avons demandé plus de données", a déclaré à l'AFP Peter Ben Embarek.

19h17 : @Transfrontalier Le Luxembourg n'est pas un foyer de variant sud-africain, et malgré des chiffres maîtrisés, le gouvernement vient d'annoncer le maintien des restrictions (couvre-feu, fermeture des bars et restos etc...) jusqu'à la mi-mars.

19h16 : Le nord de la Moselle semble plus particulièrement touché avez-vous des informations sur ce qui se passe au Luxembourg limitrophe ?

19h12 : @LyonPourCapitale J'ai trouvé dans le point de l'ARS Grand Est du 12 février une courbe parlante du taux d'incidence en Moselle (pour rappel, cet indicateur correspond au nombre de tests positifs pour 100 000 habitants).

19h10 : Salut FI, pouvez-vous partager les données et possiblement une courbe des cas en Moselle?

19h07 : Vous avez soit la carte du gouvernement issue de l'enquête flash réalisée au début du mois, soit celle de BioGroup, qui ne recense que les tests réalisés dans son réseau de labos, qui montre quelques scores anormaux. Enfin, Santé Publique France a promis "prochainement" une carte actualisée chaque jour avec les différents variants.

19h05 : Existe il un moyen pour connaître les taux de variants par département s'il vous plait ?Cela fait trois fois que je pose la question. Merci pour votre travail.

18h59 : "Il n'y a pas de cohérence entre le discours qui a été tenu jeudi par le ministre de la Santé et les décisions qui ont été prises."

Invité de franceinfo, Bruno Henry dit en perdre son latin. "On a eu jeudi soir un ministre de la Santé qui a été extrêmement alarmant et qui a provoqué une très forte inquiétude", puis vendredi, "de nombreux élus locaux se sont répandus et nous ont expliqué que la décision de la fermeture des écoles était prise", avant qu'aujourd'hui, le préfet n’annonce que les écoles resteraient ouvertes.

18h52 : Pour la danse: ça dépend si l association est affiliée à une fédération sportive (licence, certificat médical pour la pratique, diplôme pour l encadrement etc) ou si c est une pratique culturelle (expression corporelle et artistique, affiliation ministère de la culture). Ds le 1er cas, pas d autorisation. Ds le 2ème, c est possible comme un cours de dessin ou de musique ou de théâtre. En gros on est dans une situation à cheval sur la ligne, mais personnellement j ai refusé que ma fille reprenne la danse(possible car cas numéro 2) : ce n est pas parce que c est pas interdit que ça en devient raisonnable, même avec des mouvements réalisés à 2m de distance, ça reste une activité physique dans une salle fermée.

18h50 : @Flolyondanse Ah vous avez raison, j'ai écrit une bêtise, j'avais loupé le décret du 30 janvier dernier.

18h50 : Il y a un décret spécial pour les cours de danse qui relèvent d’une activité culturelle et qui pour le moment sont toujours autorisés ....il y a un décret sur le site de la fédération de danse .

18h52 : @danseounon ERRATUM Il s'agit d'une activité artistique, qui est possible pour les mineurs en salles, avec dérogation possible pour déborder sur les horaires de couvre-feu. Mais il faut que votre cours relève du ministère de la Culture, et non de celui des Sports.

18h43 : Bonsoir ! Comme je sais que vous seul arrivez à trouver des infos introuvables je tente ma chance....je suis bénévole dans une association où je suis animatrice d'un groupe d'enfants pour une activité danse. Cette activité peut-elle se poursuivre actuellement ? Entre activité physique et/ou culturelle je suis perdue et ne sais pas ce que j'ai le droit de faire ou non....Merci pour votre formidable travail!

18h33 : "Il y a une trentaine de cas de ces réinfections publiés dans la littérature médicale. On peut se rassurer que c'est un phénomène qui est extrêmement rare voire exceptionnel. Selon les publications, on estime qu'il y a de 0,1 à 1% des cas qui ont déjà fait des infections et qui sont à risque."

Invité de franceinfo, Benjamin Davido est revenu sur la contamination au variant sud-africain d'une personne déjà contaminée au printemps. "Ça nous explique que personne n'est invulnérable à la maladie et que l'immunité chez les individus n'est probablement pas la même."

18h08 : @Bastien Je vous rappelle que le site du ministère de l'Intérieur permet de générer des attestations numériques.

18h07 : Bonsoir. L'application Tous anti covid ne fonctionne plus ou ne répond plus sur Android. Comment télécharger mon attestation couvre-feu ? Merci.

18h09 : 18 heures, it's point sur l'actu time !

• Que ce soit en Moselle ou dans le Dunkerquois, deux zones fortement touchées par les variants du coronavirus, les écoles demeureront ouvertes, annoncent les préfectures. Pas de reconfinement local non plus.

•Un cas de réinfection sévère au Covid-19 par le variant sud-africain vient d'être officiellement décrit pour la première fois par des chercheurs français. Le patient de 58 ans est dans un état critique.

Le procès en destitution de Donald Trump, qui devait s'achever aujourd'hui, a pris du retard en raison de l'audition de nouveaux témoins. Mais l'impeachment de l'ancien locataire de la Maison Blanche ne sera sans doute pas adopté par les deux tiers des Sénateurs.

Des milliards de mots de passe de comptes Gmail, LinkedIn, Netflix, et autres plateformes ont été rassemblés dans un méga-fichier. On vous explique ce qui s'est passé et ce que vous pouvez faire si vous craignez d'être concerné.

18h08 : Le variant britannique se répand également en Outre-Mer. La présence du variant anglais du Covid-19 a été confirmée chez deux personnes à Saint-Barthélemy, au lendemain de l'identification des premiers cas en Guadeloupe et à Saint-Martin.

17h43 : J'ajoute que l'agence américaine FDA a déjà donné son accord à cette augmentation de la capacité des fioles. Ça n'est pas encore le cas des autorités européennes, et Moderna a besoin de ce feu vert pour livrer les fioles ultra-remplies sur le Vieux-Continent.

17h42 : #VACCIN @Dani13 C'est plus simple que ça n'en a l'air : en fait, Moderna veut remplir un peu plus ses flacons de vaccin, pour permettre d'y mettre 15 doses de vaccin au lieu de 10. Ca nécessitera un ajustement des lignes de production, et aussi un bon tour de mains des médecins qui rempliront les seringues dans les centres de vaccination.

C'est comme si vous aviez rempli une gourde aux trois quarts et que désormais, vous la remplissiez à 90%.

17h39 : Je retente ma question auprès de vous, Pierre. A propos du labo Moderna, après lecture de l’article de FI, je n’ai toujours pas compris ce que veux faire le labo quand il parle d’augmenter la capacité de ses flacons de 50%1 remplacer ses flacons par des flacons plus grands; mais alors, pourquoi leur faut-il une nouvelle autorisation?2. remplir plus des flacons qui jusqu’ici sont livrés incomplètement remplis avec 10 doses? là encore, pourquoi une nouvelle autorisation?3 diminuer les doses à injecter de manière à obtenir 15 doses au lieu de 10 avec la même quantité de produit? Ce serait grave et demanderait en effet de nouvelles autorisations. Et je ne vois pas en quoi les options 1 et 2 pourraient accélérer les campagnes de vaccinationVeuillez m’éclairer si vous avez des réponsesMerci d’avance

17h33 : Notez que ce matin, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, a déclaré sur BFMTV : "Je rêverais comme tout le monde qu'on puisse rouvrir les musées. Je pense que c'est probablement l'institution culturelle que l'on peut rouvrir le plus vite, dès que les conditions sanitaires seront rassemblées."

17h33 : La ville d'Issoudun, dans l'Indre, rouvre une partie de son musée passant outre les restrictions sanitaires imposées face à la pandémie de coronavirus. "Les musées sont des lieux particulièrement sûrs. On n’y fume pas, on n’y boit pas, on n’y mange pas. Il est même interdit de toucher aux œuvres", argumente le maire PS André Laignel, n°2 de l'association des maires de France sur franceinfo.

17h19 : @Pascal C. On en a fait deux ! Un sur les variants, et leur évolution qui date de fin janvier, et un, plus récent, sur les options concernant les vaccins face aux variants. Bonne lecture !

17h18 : Bonjour Pierre, à propos de ce cas de réinfection grave par un variant (Sud-africain), ne faut-il pas mettre en perspective le cas de la ville de Manaus (Brésil) qui vit une seconde vague meurtrière et due au nouveau variant brésilien, alors que selon une étude d'octobre 76% de la population avait été touchée par la première vague et avait donc en théorie développé une réponse immunitaire? Certes, il s'agit ici du variant d'Afrique du Sud, et le contexte sanitaire français est tout à fait différent de celui du Brésil ; néanmoins ne doit-on pas s'interroger sur le fait que des variants puissent ainsi réinfecter gravement des personnes déjà touchées ? D’autre part, l’agence de santé britannique alertait le 1er février d’une nouvelle mutation préoccupante du variant anglais, correspondant aux mutations observées sur les variants d’Afrique du Sud et du Brésil, et susceptible de diminuer par 10 l’efficacité de la réponse immunitaire chez des personnes précédemment infectées. Avez-vous connaissance d'une recherche à ce propos qui prenne en compte une vision globale de ces cas à travers le monde, et pas seulement du seul (pour l'instant) cas que nous connaissons en France ? Un article complet sur ce sujet serait le très bienvenu :)

17h14 : L'Autriche a été confinée une troisième fois après Noël et le gouvernement fait face à la colère d'une partie de la population, le virus continuant de se propager, malgré les restrictions. Ce pays de 8,9 millions d'habitants a encore enregistré plus de 1 400 nouvelles contaminations aujourd'hui et la région du Tyrol est un foyer du variant sud-africain.