Covid-19 : le monde de la nuit cherche désespérément une issue

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Culture : le monde de la nuit cherche désespérément une issue
France 3
Article rédigé par
A.Le Quéré, JM.Mier, G.Bensoussan, M.Kassou - France 3
France Télévisions

Les discothèques sont à l’arrêt depuis près d’un an, sans perspective de réouverture. Les équipes de France Télévisions sont parties à la rencontre de professionnels du monde de la nuit, désemparés par la situation.

Les acteurs du monde de la nuit, à l’arrêt depuis un an, souffrent des conséquences de la crise sanitaire. À Cannes (Alpes-Maritimes), un patron de discothèque et son DJ retrouvent le temps d’un reportage leur établissement, désespérément vide. "C’est beau, mais il nous manque les gens à l’intérieur", déplore l’un d’eux. Nicolas Masseyeff, qui s’y produisait trois à quatre fois par semaine, survit depuis un an avec les allocations d’intermittent du spectacle. "Je commence à vraiment mal le vivre", confie ce dernier. "Je ne vois pas comment on va pouvoir redonner vie à nos métiers avec la conjoncture actuelle."

Transformer les boîtes de nuit en centres de vaccination ?

Depuis le 14 mars, la situation est figée pour les discothèques. Malgré les aides du gouvernement, 430 boîtes de nuit ont mis définitivement la clé sous la porte à cause de la pandémie, soit un tiers des établissements en France. Patrick Malvaës, président du syndicat national des discothèques et lieux de loisirs, ne manque toutefois pas d’idées pour faire survivre le secteur. Il propose en effet "que les discothèques se transforment en centres de vaccination". Mathieu Quentin, DJ, s’est résigné et a quant à lui choisi sa reconversion : il travaille le jour, dans l’immobilier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.