Covid-19 : premier week-end de reconfinement pour Dunkerque et Nice

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Covid-19 : premier week-end de reconfinement pour Dunkerque et Nice
France 2
Article rédigé par
M.Septembre, M.Mouamma, J.Vlasseman, L.Benzaquen - France 2
France Télévisions

Le confinement a débuté vendredi 26 février à 18 heures dans le pays niçois et dunkerquois. Résignés, habitants et commerçants s’adaptent à cette nouvelle mesure. 

À Dunkerque (Nord), près de 200 policiers et gendarmes ont été mobilisés dès la soirée du vendredi 26 février, date de l’entrée en vigueur du reconfinement, pour veiller au respect des mesures. "À partir de 18 heures, le flux de véhicules s’est bien amoindri, pour l’instant c’est respecté, commente le commandant Franck Chacon, chef de compagnie de la gendarmerie de Dunkerque. (…) Demain ce qui est délicat, c’est que la météo s’annonce belle." Pour les 250 000 habitants de Dunkerque et ses alentours, il sera interdit durant tout le week-end de sortir sans un motif valable. Les achats de première nécessité ou une promenade d’une heure dans un rayon de cinq kilomètres seront par exemple autorisés.

Coup dur pour les commerçants

Kamal Mellouk, glacier, a déjà perdu 25 % de son chiffre d’affaires depuis un an, et craint les effets de ce nouveau confinement. "C’est sûr qu’il y aura un manque à gagner", confie ce dernier, qui espère néanmoins "qu’il y aura encore un petit peu de passage". Le confinement sera en vigueur jusque lundi à 6 heures du matin, avant d’être reconduit le week-end suivant. À Nice, également confinée, la maire, Christian Estrosi, a pris la décision de fermer une partie de la promenade des Anglais. "Mais également de fermer les plages de la ville", précise la journaliste Leslie Benzaquen, en direct de Carros (Alpes-Maritimes).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.