Covid-19 : pour Éric Coquerel, "les décisions du gouvernement n’ont rien à voir avec la liberté"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 7 min.
Covid-19 : pour Éric Coquerel, "les décisions du gouvernement n’ont rien à voir avec la liberté"
FRANCEINFO
Article rédigé par
P. Loison, A. Peyrout - franceinfo
France Télévisions

Éric Coquerel, député de La France insoumise, réagit à l’allocution télévisée d’Emmanuel Macron sur le plateau du 23 heures, mercredi 31 mars.

Pour Éric Coquerel, le message délivré par Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée, mercredi 31 mars, relève d’abord d’"un constat d’échec". "Le président a pris un certain nombre de mesures depuis janvier en nous disant que ça allait résoudre beaucoup de questions. Contrairement à ce qu’il dit, ces décisions n’ont rien à voir avec la liberté. Il y avait d’autres propositions, notamment d’organiser la société en roulement, en dédoublant les classes par exemple", a souligné le député de La France insoumise sur le plateau du 23 heures.

De nouvelles "propositions drastiques"

Selon lui, la stratégie du gouvernement aboutit à nouveau "à des propositions drastiques faites aux Français", avec la fermeture des écoles. Toutefois, Éric Coquerel assure qu’il "ne conteste pas" la mesure. "Ce que je conteste, c’est que l’on n’ait pas fait comme à l’Assemblée nationale, où la présence est réduite à un député sur deux", précise-t-il. Concernant le calendrier de sortie de crise détaillé par Emmanuel Macron, le député se montre sceptique : "J’attends de voir, puisque les chiffres annoncés varient chaque semaine."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.