Cet article date de plus d'un an.

Covid 19 : les autotests sont "réalisables dans les établissements scolaires", assure un pharmacien

Les autotests sont fiables à 60%, a précisé dimanche Gilles Bonnefond, pharmacien à Montélimar et président de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les écoliers retrouveront leur classe lundi tandis que les collégiens et lycéens reprendront d'abord en distanciel, jusqu'au 3 mai.  (JEAN-FRANCOIS FORT / HANS LUCAS)

L'heure de la rentrée a sonné. Les élèves de maternelle et d'école élémentaire retrouveront leur classe lundi 26 avril tandis que les collégiens et lycéens reprendront d'abord en distanciel, jusqu'au 3 mai. Et cette rentrée sera marquée par l'intensification des autotests.

Des tests "réalisables dans les établissements scolaires", assure Gilles Bonnefond, pharmacien à Montélimar et président de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO).

"Les tests PCR et antigéniques faisaient peur. Là, il faut encadrer les lycées et les enseignants", précise le pharmacien. Aucune intervention de professionnels n'est prévue dans l'enceinte scolaire pour donner des détails sur l'utilisation de ces tests, mais "l'Agence régionale de santé peut solliciter des professionnels de villes" si cela est nécessaire, ajoute Gilles Bonnefond.

Attention au faux négatif 

"Les autotests sont fiables à 60%", assure encore le professionnel. Mais sa fiabilité "dépend du prélèvement. Il faut enfoncer l'écouvillon trois à quatre fois dans le nez. Il ne faut pas gratouiller le bord de la narine, sinon il n'y aura pas assez de mucus et on aura peut-être un faux négatif", précise encore le président de l'USPO qui insiste sur les bons gestes à acquérir.

Des autotests qui ne sont pas destinés à tous les publics. "Ces tests ne sont pas faits pour ceux qui ont des symptômes." Ces tests, vendus par boîte de 5 et d'une valeur de 30 euros, sont faits pour être utilisés de façon répétitive, pour des personnes qui doivent se tester plusieurs fois par semaine", insiste Gilles Bonnefond.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Confinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.