Covid-19 : la relative efficacité des confinements le week-end

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : la relative efficacité des confinements le week-end
FRANCEINFO
Article rédigé par
J. Benzina, B. Brignand, V. Llado, O. Sauvayre - franceinfo
France Télévisions

Quel est l’impact réel sur les contaminations au coronavirus des confinements le week-end à Dunkerque (Nord), sur le littoral azuréen et dans le Pas-de-Calais ? Éléments de réponse.

Pour leur troisième week-end de confinement, les habitants des Alpes-Maritimes espèrent bien avoir marqué des points contre l’épidémie de Covid-19. "On respecte les règles, après est-ce que ça a vraiment un effet, on n'est pas sûrs à 100%", commente une passante. Premier signal encourageant, Romain Alexandre, le directeur départemental de l’Agence régionale de santé des Alpes-Maritimes, note "une diminution" du taux d’incidence de l’épidémie. De 528 cas pour 100 000 habitants la semaine du 24 février au 3 mars, il est passé à 469 la semaine suivante.

“Une mesurette de mesurettes”

La tendance est similaire dans l’agglomération de Dunkerque (Nord), où le taux d’incidence est passé de 959 à 673. En revanche, le taux continue d’augmenter dans le Pas-de-Calais, mais plus lentement. Et les taux d’occupation dans les services de réanimation ne diminuent pas, bien au contraire : 107% dans les Alpes-Maritimes, 100% à Dunkerque et même 138% dans le Pas-de-Calais. “Confiner sans tester est une mesurette et confiner deux jours sur sept, c’est une mesurette de mesurettes”, estime l’épidémiologiste Catherine Hill.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Confinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.