Covid-19 : la jeunesse est la génération qui souffre le plus du confinement et la plus pénalisée par l'épidémie, selon notre sondage

Selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et "Le Figaro", une majorité des 15-30 ans subissent le deuxième confinement même s'il est jugé comme une bonne mesure pour stopper l'épidémie de Covid-19.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Illustration d'une jeune femme chez elle pendant le confinement. (JULIEN HELAINE / HANS LUCAS / AFP)

C'est une année 2020 compliquée pour les jeunes, notamment avec les dernières restrictions sanitaires mises en place pour stopper l'épidémie de Covid-19. Pour 57% des 15-30 ans le nouveau confinement décidé le 28 octobre est "difficile à vivre", selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro publié jeudi 19 novembre. C'est 11 points de plus que pour l'ensemble des Français qui à 46% le jugent difficile à vivre.

Plus de cours à l’université, plus de petits boulots, ni de soirées entre amis. Pour la jeunesse, la quasi-totalité des activités d'avant confinement manquent. Ils sont ainsi 78% à regretter beaucoup ou assez les réunions de familles, les soirées chez les amis (76%), les sorties dans les bars et restaurants (69%) ainsi que la vie culturelle (65%). Près d’un jeune sur deux (45%) est même affecté dans sa vie amoureuse et sentimentale. Ne plus pouvoir se rendre à l'école ou à la fac manque à 59% aux élèves et étudiants tandis que 36% des jeunes actifs regrettent de ne plus se rendre au travail.

Et la jeunesse a subi de plein fouet la situation, Ils sont 51% à reconnaître une baisse du pouvoir d'achat depuis le début de la crise sanitaire, et 45% ont vu un stage ou une formation annulée. 24% ont vécu une rupture amoureuse ou une détérioration de leur vie de couple. Chez les étudiants interrogés, 60% expliquent avoir des difficultés pour suivre les études à distance tandis que 30% des jeunes actifs ont répondu avoir eu à souffrir d'une perte d'emploi ou d'avoir eu des difficultés à exercer leur travail.

La crainte de l'avenir

Ce confinement et cette pandémie inquiètent fortement les étudiants qui sont 70% à avoir peur de rencontrer des difficultés pour mener à bien leurs études. Pour les jeunes actifs, 47% redoutent d'avoir des difficultés pour conserver leur emploi ou leur stage, ou à en trouver un.

D'ailleurs, 85% des 15-30 estiment que de toutes les générations, c'est la jeunesse qui sera à l'avenir la plus pénalisée par les conséquences de la crise sanitaire. 65% estiment que déjà elle est la plus pénalisée actuellement par cette crise. Une opinion largement partagée par l'ensemble des Français qui estiment, à 55%, que c'est bien la jeunesse qui est la plus pénalisée actuellement et pensent à 75% qu'elle sera le plus pénalisée à l'avenir.

Un Français sur deux (49%) et surtout 69% des plus de 65 ans pensent que "de toutes les générations, c’est la jeunesse qui est la plus responsable de la situation sanitaire actuelle car c’est elle qui a le plus propagé l’épidémie". Chez les jeunes eux-mêmes, 4 personnes sur 10 (39%) partagent ce jugement quant à leur responsabilité.

Le confinement considéré comme une bonne mesure

Reste que même s'ils disent en souffrir, 65 % des 15-30 ans pensent que le deuxième confinement est une bonne mesure (68% pour l'ensemble des Français). 60% des jeunes estiment qu'il produit des résultats efficaces sur le plan sanitaire (70% pour l'ensemble des Français) et 52 des 15-30 ans disent qu'il faudrait le prolonger d'au moins encore 15 jours après le 1er décembre (57% des Français sont pour).

Pour les jeunes comme pour leurs aînés, le Covid-19 est un sujet d’inquiétude important. Le Covid les inquiète à la fois, un peu, pour leur propre santé (46% des jeunes et 59% des Français) mais surtout celle de leurs proches (80% des uns comme des autres) et plus encore pour les conséquences de l’épidémie sur la situation économique nationale (83% des jeunes et 91% des Français sont inquiets).

*Ce sondage a été réalisé les 18 et 19 novembre auprès d'un échantillon de 1691 Français dont 686 jeunes (15-30 ans) représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.