Covid-19 : Dix fois moins de contrôles et trois fois moins de contraventions pendant ce deuxième confinement

Les contrôles d'attestation sont passés de 20 millions sur les 55 jours du confinement du printemps à 2 millions sur les 39 premiers jours de ce deuxième confinement. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La police nationale d'Ajaccio et les CRS de Corse en opération de contrôle du respect des règles du confinement sur la route des îles Sanguinaires en Corse, le 11 novembre 2020. (MARC BERTRAND / FRANCE-BLEU FREQUENZA MORA)

Les forces de l'ordre ont dressé trois fois moins de contraventions lors de ce deuxième confinement mis en place pour enrayer l'épidémie de Covid-19 que pendant le premier confinement, a appris franceinfo auprès du ministère de l'Intérieur, jeudi 10 décembre.

Les forces de l'ordre se concentrent sur les fêtes clandestines

Depuis le 31 octobre, date d'entrée en vigueur du deuxième confinement, on comptabilise en moyenne 7 000 contraventions par jour, bien moins que les 20 000 contraventions quotidiennes du premier confinement. Le nombre total de contrôles d'attestation a encore plus nettement baissé, passant de 20 millions sur l'ensemble des 55 jours de confinement du printemps, à 2 millions sur les 39 premiers jours de ce deuxième confinement.

L’une des explications avancées, c’est l’allègement du confinement avec la règle des trois heures de sortie à 20 km de chez soi, moins facile à faire respecter. D'autre part, les forces de l’ordre se concentrent surtout sur la lutte contre les fêtes clandestines, véritables clusters en puissance. Ces soirées organisées sont beaucoup plus nombreuses qu’au printemps, réunissant parfois des centaines de personnes au mépris des gestes barrière.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.