Covid-19 à Dunkerque : "Si des mesures de confinement strictes sont nécessaires, il faudra les prendre", dit le président du département du Nord

Jean-René Lecerf, président du département du Nord, se dit prêt à accepter des "mesures de confinement strictes, au moins le week-end", si elles permettaient de limiter la diffusion du coronavirus dans son département, très touché par l'épidémie.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'hôpital de Dunkerque, le 17 février 2021. (DENIS CHARLET / AFP)

"Si des mesures de confinement strictes sont nécessaires, au moins le week-end, il faudra les prendre", a déclaré mardi 23 février sur franceinfo Jean-René Lecerf, président du département du Nord, alors que le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran se rendra à Dunkerque mercredi.

"Des mesures supplémentaires doivent être prises"

Par ailleurs, le Premier ministre Jean Castex "s'est entretenu" ce mardi matin avec le maire de Dunkerque au sujet de la situation sanitaire locale. Ils ont convenu, au regard de la forte dégradation des indicateurs sanitaires de ces dernières heures, "que des mesures supplémentaires de freinage de l'épidémie doivent être prises", indique Matignon à franceinfo.

"On est dans une période de vacances. Aujourd'hui, le nombre de personnes qui vont à Dunkerque, au Touquet, à Boulogne, à Calais, est tout à fait considérable, indique Jean-René Lecerf. Et il va de soi que si des mesures strictes ne sont pas prises en termes de confinement, même partiel, je m'attends à des chiffres beaucoup plus inquiétants encore à la fin des vacances".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.