Covid-19 : à cause de la crise sanitaire, la vente de choux en Alsace est divisée par deux et les producteurs s'inquiètent

Les producteurs vont peut-être être obligés de broyer une partie de leur production, faute de ventes. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Parcelle de chou à choucroute en plaine d'Alsace en novembre 2020.  (CORINNE FUGLER / RADIOFRANCE)

Avec la crise sanitaire, la vente de choucroute alsacienne est divisée par deux et les producteurs s'inquiètent, rapporte mercredi 18 novembre France Bleu Alsace. Avec le confinement, la fermeture des restaurants et l'absence d'événements festifs, les stocks de choux peinent à s'écouler. La récolte a débuté fin août et doit durer jusqu'en décembre.

"On est en train de tirer en longueur la récolte, les choucrouteries n'écoulent pas leur choucroute à la quantité prévue", s'inquiète le vice-président du syndicat des producteurs de choux à choucroute d’Alsace Mathieu Schenkbecher, qui cultive une dizaine d'hectares à Meistrazheim.

Le risque pour les producteurs sera d'être obligés de broyer une partie de leur récolte sur les parcelles, faute de place pour l'entreposer. 5 000 tonnes de choux, impossibles à écouler, sur une production moyenne annuelle de 30 000 tonnes. "On n'a jamais fait ça, du stockage de choux à choucroute", déclare Mathieu Schenkbecher.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.