Covid-19 : 47 députés LREM demandent la réouverture des commerces le 27 novembre et celle des restaurants d'ici le 18 décembre

Ce courrier n'est pas une tribune mais une "remontée de terrain", explique la députée LREM Carole Bureau-Bonnard.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des commerces fermés pendant le confinement, dans une galerie à Reims (photo d'illustration). (STÉPHANE MAGGIOLINI / RADIO FRANCE)

Quarante-sept députés de La République en marche (LREM) ont envoyé une lettre à Emmanuel Macron pour demander la réouverture des commerces dits "non-essentiels" le 27 novembre, ainsi que la réouverture des bars et restaurants d'ici le 18 décembre fermés depuis la mise en place du deuxième confinement. Ce courrier n'est pas une tribune, mais une "remontée de terrain", a déclaré lundi 16 novembre sur franceinfo Carole Bureau-Bonnard, députée LREM de la 6e circonscription de l’Oise. 

"Nous entendons le désarroi des commerçants sur notre circonscription, explique-t-elle. Ils n'ont pas la perspective de savoir quand et comment ils vont pouvoir ouvrir." Carole Bureau-Bonnard assure que par ce courier, les députés veulent "faire les remontées du terrain, c'est notre rôle, et pouvoir être force de proposition également".

Permettre aux commerces "de pouvoir être concurrentiels"

"Le but est de faire en sorte de dire aux commerçants : on donne une date comme échéance. On vous propose de vous préparer par rapport à cette date", explique la députée de l'Oise. Concernant les conditions sanitaires, les commerçants ont "encore des propositions à faire" comme les achats sur rendez-vous, ou l'accueil d'un ou deux clients seulement dans chaque commerce, souligne-t-elle.

Les députés signataires de cette lettre proposent de permettre aux commerces dits "non-essentiels" de rouvrir le 27 novembre "en rapport avec la date des soldes ce jour-là", le fameux Black Friday. Le but est de permettre à ces commerces "de pouvoir être concurrentiels par rapport à ce commerce qui se fait par Internet. C'est une date importante. Ensuite, ça leur permettra d'être au point par rapport à l'ouverture du début décembre" en vue des courses de Noël.

Pour les bars et les restaurants, les 47 députés LREM proposent une réouverture "le 18 décembre maximum". "Pour qu'ils puissent aussi avoir la possibilité de travailler avant la fin de l'année", explique Carole Bureau-Bonnard. La députée précise que ces propositions devront être adaptées en fonction de l'épidémie. "Si ça ne baisse pas et si nous sommes dans ces mêmes conditions, évidemment qu'on ne pourra pas du tout l'envisager", concède-telle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.